Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Serigne Modou Niang, promoteur : « J'ai organisé 20 journées et fait lutter 400 lutteurs ! »


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 22 Septembre 2016 || 9 Partages

Serigne Modou Niang, promoteur : « J'ai organisé 20 journées et fait lutter 400 lutteurs ! »
Serigne Modou Niang parle des journées qu'il a organisé.  

« Vous savez, je n’ai pas la même vision des choses que les autres. De mon point de vue, certains sponsors accompagnent toujours la lutte. Je parle en connaissance de cause, car j’ai toujours les mêmes partenaires. Seulement il faut reconnaître que les principaux bailleurs de l’arène, les opérateurs de téléphonie mobile Orange et Tigo, se sont retirés et cela a un impact sur les grosses affiches ».

Le point de vue est du promoteur de lutte Serigne Modou Niang qui s’illustre depuis plusieurs saisons par le nombre important de gala qu’il organise. La preuve que tout continue de baigner pour lui. « J’ai fait lutter 400 lutteurs et organisé 20 journées », avance-t-il.

Ce qui, encore une fois, le place tout en haut du classement des promoteurs de lutte ayant organisé le plus de combats. Le patron de Mouniang Production s’est par ailleurs félicité que les jeunes lutteurs se soient bien exprimés lors de la précédente saison. L’explication, selon lui, c’est que « les promoteurs se sont rabattus sur eux, parce qu’ils ont compris qu’ils pouvaient s’en sortir, sans avoir à payer des cachets exorbitants ». Serigne Modou Niang se fait même le parfait avocat des lutteurs de la jeune génération qui, d’après lui, « sont capables de remplir les stades même les jours ouvrables ». C’est pourquoi, il est de ceux qui refusent de parler de « crise dans l’arène. « Il n’y a aucune crise », martèle-t-il tout en souhaitant toutefois que « les sponsors reviennent afin que les ténors s’épanouissent comme avant ». Car, pour lui, les « gros bras » sont « revenus à de meilleurs sentiments et ont accepté de revoir leur cachet à la baisse ».

Pour la saison à venir, de grosses affiches sont en train d’être ficelées. Et celui qui se définissait comme « le promoteur de l’Alternance » compte ouvrir sa saison dès le début du mois d’octobre avec le choc Valdo – Saloum Saloum. « Je n’attends que le Cng, pour régulariser le combat », a-t-il clamé, fier de perpétuer son habitude d’ouvrir la saison tous les ans et de ficeler le plus de combats parmi tous les promoteurs de lutte. 

 
wiwsport

DakarFlash3



Nouveau commentaire :