Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Serigne Mouhidine Samba Diallo : «C’est honteux de savoir nos universités, écoles et rues porter des noms d’Européens»


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 30 Décembre 2015 || 65 Partages

Serigne Mouhidine Samba Diallo : «C’est honteux de savoir nos universités, écoles et rues porter des noms d’Européens»
Le Gamou de Sagne Bambara a vécu, dans la nuit du mardi au mercredi. Située à quelques kilomètres de la commune de Kaolack, la ville de Cheikh Mouhidine Samba Diallo a refusé du monde. Une occasion saisie par le chef religieux pour livrer, encore une fois, un discours critique touchant plusieurs secteurs de la vie. 
Après avoir fait un large exposé sur le prophète Mouhamed (Psl), le marabout a décrié le fait que nos universités, écoles, hôpitaux et rues continuent de porter les noms de Gaston Berger, Tolbiac, Fleuris, Mérignac etc…alors que le Sénégal regorge de grands hommes comme EL Hadj Omar, Cheikh Anta Diop, Serigne Touba etc… «Allez en Europe, vous ne verrez jamais une université porter le nom de Serigne Touba ou d’El Hadj Malick ou de Baye Niass. Ils sont logiques avec eux-mêmes. C’est nous qui ne sommes pas logiques avec nous-mêmes et c’est déplorable. 
Sachons honorer nos hommes », insiste-t-il.

Commentant l’article paru sur Seneweb la semaine dernière et traitant de son refus des dons issus des politiciens et des banques, Serigne Mouhidine Samba Diallo, face à des centaines de disciples, dit être conforté dans cette position. «Mes pères ont refusé les dons des ministres de la République. Un talibé qui donne à son marabout, c’est un adiya, un politicien qui donne au marabout, c’est de la corruption. Et je ne veux pas être corrompu et être obligé de parler. Pour ce qui concerne les banques, l’argent n’est qu’usure et l’Islam me recommande de ne pas le toucher. C’est aussi simple que cela. Je reste constant dans mes convictions par crainte révérencielle. Ce qui est amené vers moi, pourquoi ne l’amène-t-on pas dans les hôpitaux ? Pourquoi ne le donne-t-on pas aux élèves pour qu’ils arrêtent de faire la grève ?».
 Pour lui, il s’agit de revoir les stratégies pour réussir les politiques de développement, les techniques de gestion. Ce n’est pas, dit-il, un simple hasard de le voir réussir la gestion d’une école construite sur fonds propres à 102 millions où les enseignements-apprentissages sont dispensés gratuitement aux potaches. Le chef religieux de renvoyer les gouvernants aux enseignements du prophète.

Abordant l’actualité des 11 homosexuels de Kaolack, Serigne Mouhidine Samba Diallo a livré une information selon laquelle un homosexuel a été rejeté par la terre de Kaolack et sa sépulture se situe, aujourd’hui, entre les cimetières musulman et chrétien. «Il y a certes plus mauvais que lui dans ces cimetières, mais Dieu a voulu donner un exemple. Il revient aux parents de prendre leurs responsabilités dès le bas-âge de leurs progénitures », a-t-il conclu sur ce chapitre. 

Serigne Mouhidine Samba Diallo d’inviter, pour terminer, les jeunes filles à garder intacte leur virginité jusqu’au mariage. Cela participe, selon lui, à parfaire l’humanité.
seneweb

DakarFlash3



Nouveau commentaire :