Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

«Si ma femme m’accueille en pantalon à mon retour du travail, je me cherche une niarel»


Comme le suggère le rappeur MASS, dans son nouveau tube «Wodou-Wodou», le retour du pagne est un débat qui mérite bien d’être posé. De nos jours, les femmes préfèrent de loin les pantalons aux tenues traditionnelles. Comment doit s’habiller une femme et pourquoi ? Cette question trouve mille et une réponses, selon les Sénégalais.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 16 Septembre 2017 || 325 partages || 0 commentaires

«Si ma femme m’accueille en pantalon à mon retour du travail, je me cherche une niarel»
 

«Il est rare de voir des femmes porter le pagne. Elles veulent toutes ressembler à Beyonce, Rihanna ou encore Lady Gaga», dixit MASS, dans sa nouvelle chanson Wodou-Wodou. Il invite ainsi les femmes à re adopter le pagne qui, selon lui, reflète mieux la beauté féminine. Cet avis, il le partage avec beaucoup de Sénégalais, qui souhaitent voir le retour de nos valeurs, en commençant par un changement dans le port vestimentaire des femmes. 
Devant sa boutique, sise Keur Massar, Marame Ngom, qui s’active dans le commerce de prêt-à-porter, estime qu’il est temps de revenir à la raison. «Je ne cesse de m’offusquer à chaque instant. Je passe ma journée à regarder des jeunes filles presque dénudées avec des pantalons trop sexy et ça me fend le cœur. Elles se croient belles, attirantes, avec leurs leggings qui laissent apparaître toutes leurs formes. Non seulement, c’est moche, mais c’est indécent», martèle la quinquagénaire, qui vote clairement pour le retour du pagne. 

«On ne ferre pas un homme avec des pantalons» 

Même son de cloche chez Abdallah Tall. Tailleur de profession, M. Tall, du haut de ses 60 ans, se rappelle la belle époque. «L’adoption de la culture européenne par la gent féminine sénégalaise est une bien triste réalité. De notre temps, la femme était élégante, elle dégageait de la classe, parce qu’elle se respectait. Une femme en taille basse avec un pagne bien noué, il n’y a rien de plus élégant. Maintenant, j’ai l’impression de vivre dans un nouveau monde où tout est dévergondé. Les femmes exhibent leur corps sans retenue. Vive le retour du pagne, si c’était une campagne, je m’investirais à fond», a fait savoir Abdallah. 

Le vieux Soulèye, lui, suggère une loi interdisant le port du pantalon et ses «dérivés». «Je ne sais pas comment on en est arrivé là. Un manque de repères des jeunes plus le laxisme des parents nous a conduits à tout ce désordre. Maintenant, les femmes s’habillent n’importe comment et la plupart d’entre elles ont la bénédiction de leurs parents. J’ai pris des mesures drastiques au sein de ma famille pour que les femmes s’habillent avec un peu de décence. Tant que je vivrais, elles n’oseront jamais se pointer devant moi avec des jeans ou leggings», assure-t-il. 

«Si ma femme m’accueille en pantalon à mon retour du travail, je me cherche une niarel» 

Pour Aissatou Dieng, troquer son pagne avec un pantalon relève de la pure ignorance. «Une femme doit être élégante en toute occasion et ce n’est certainement pas avec un jean ou pantalon à tissu moulant qu’on l’est. Je me tue à le répéter à mes filles. Une vraie femme doit savoir nouer un pagne. Je ne comprends vraiment pas comment une femme peut porter une leggings le soir pour accueillir son mari ? Eh bien, réveillez-vous mes filles, on ne ferre pas un homme avec des pantalons», selon Madame Dieng. 

La trentaine bien sonnée, ce jeune homme prévient : «je ne suis pas encore marié, mais si jamais ma femme m’accueille en pantalon à mon retour du travail, je me cherche une niarel vite fait. Je ne suis certes pas contre le port du pantalon, mais il y a quand même des limites. La tenue vestimentaire devrait distinguer un homme d’une femme, mais aujourd’hui, il n’y a que des tenues unisexes et c’est vraiment dommage pour les adeptes des pantalons, parce que je suis convaincu que les choses vont changer d’ici peu». 

«Le pantalon est moins encombrant que le pagne» 

Puisque les goûts et les couleurs ne se discutent pas, à côté de ceux qui œuvrent pour le retour du pagne, il y a ceux qui militent pour la liberté de porter leur tenue de choix, à savoir le pantalon. Ngoné Gaye, elle, pense que chacun est libre de choisir la tenue vestimentaire qui lui plait, sans avoir à subir les jugements des autres. 

«Je m’habille selon mes humeurs, mais j’avoue que je suis plus à l’aise avec un pantalon qu’avec un pagne. Je préfère le pantalon au pagne pour plusieurs raisons. Je trouve que c’est plus facile à porter, il est moins encombrant que le pagne qui nécessite à mon avis beaucoup d’efforts, pour la nouer correctement et marcher avec. Je trouve que c’est vraiment abusif de juger une personne selon sa tenue», affirme la demoiselle. 

Mais d’après sa copine d’enfance, c’est une question de choix. «La liberté, les gens ne comprennent vraiment pas le sens de ce mot. Ce n’est pas parce que l’on porte des leggings qu’on est forcément mauvaise. Je me fais dévisager dans la rue parce que j’ose porter des tenues qui me plaisent, et cela me met hors de moi. A ceux qui me taxent de mauvaise femme, parce que je préfère des pantalons aux pagnes, je dirais qu’il y a des femmes qui portent des pagnes et qui sont plus que des dévergondées», se défend-elle. 

Embouchant la même trompette, Mor Talla, jeune marchand ambulant, trouve que tous ceux qui fustigent le port du pantalon, sont de vieux ringards. «Ceux qui s’offusquent contre le port du pantalon, sont de vieux ringards qui refusent d’évoluer. Les temps ont changé et ils feraient mieux de l’accepter. On n’est plus à l’époque du pagne. C’est révolu. Moi j’encourage ma femme à porter des pantalons ; je les préfère de loin au pagne qui me rappelle ma grand-mère», taquine-t-il. 

Lahat, quant à lui, est partagé par deux sentiments. Il adore voir une femme en pantalon, mais malheureusement, dans sa ville, il est interdit aux femmes de mettre des pantalons. «Quand je pense que je ne pourrais pas admirer ma femme en pantalon, dans ma propre maison, cela me rend triste. Tout le monde connaît la règle à Touba, mais cela ne m’empêche pas de rêver d’une femme dans un pantalon bien moulant. Je trouve qu’il n’y a rien de mal pour une femme de dévoiler sa beauté à travers des tenues sexy. Si j’avais le choix, ma femme ne porterait pas le pagne», regrette-t-il. 

Les avis divergent sur la question ; si les uns évoquent l’islam, les autres convoquent la décence pour traiter la question du port du pantalon par la femme. Pour certains, l’élégance elle-même rime avec décence, donc, il est inopportun de parler de «jongoma» avec pantalon et leggings. 

Une vraie «jongué», comme devrait l’être toute femme, devrait savoir nouer un pagne. Et pour d’autres, il est bien possible d’être élégante avec un pantalon, tout est dans le dégagement. 

Ndeye Khady D. Fall 
http://jotay.net 

 
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :