Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Sidy Lamine Niasse révèle: « Où sont partis nos chefs d'Etat à la fin de leur mendat, la politique est devenue du banditisme, les plus grands mendiants sont au niveau du Palais. »


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 21 Août 2016 || 1176 Partages

L’auteur de « Un étranger parmi les siens » est certain d’une chose : « Tant qu’on n’est pas inscrit dans une loge maçonnique et quel que soit le niveau de ses études ou aptitudes, on continuera de faire partie des affaiblis de la société ».  
El Hadj Sidy Lamine Niass, invité de l’émission « Sortie », n’en démord pas. « L’injustice et la discrimination affectent les ndongos daara parce que ces derniers ont résisté à la tentation Dans la société, il y a des gens qui sont affaiblis et d’autres qui sont choyés jusqu’à être arrogants. Les arrogants et les affaiblis». Pendant ce temps, signale-t-il, des minorités bénéficient de considérations démesurées au détriment des religieux intellectuels qui sont réduits à des donneurs de prières. Il citera l’exemple de guides spirituels qui ont sans succès tenté l’aventure politique. Serigne Sidy Lamine Niass a regretté la pression que certains hommes de valeur Sénégalais ont endurée de la part des hommes politiques. Il se rappellera ainsi les menaces à peine voilées du Président Diouf à son égard lorsque ce dernier l’accusait de faire l’apologie du terrorisme. 
  
LA POLITIQUE, UNE AFFAIRE DE BANDITS 

Parlant des deals entre politiques sur le dos de la société, Sidy Lamine Niass explique que le «partage» se poursuit, encore aujourd’hui. « Nous avons entendu parler du protocole de Rebeuss et de celui de Doha. » Toutefois, il martèle que ce manège date de bien longtemps, notamment depuis Senghor. « Lamine Guèye et Senghor, par leur entente,  ont divisé la cour des religieux, brûlé des maisons et partagé les dividendes politiques. La politique n’est pas ce qu’elle devait être au Sénégal, un sacerdoce. La politique est devenue du banditisme. Elle est devenue une affaire de voyous ». 
  
BINATIONALITÉ ET MENDICITÉ 

Par rapport à la question de la binationalité, Sidy Lamine Niass estime qu’il n' y a aucun fait nouveau. « Où était parti Senghor à la fin de son mandat ? Où est Abdou Diouf ? Où est Abdoulaye Wade qu’on disait le plus Sénégalais de nos Chefs d’Etat ? Ils sont tous en France.  Dès que Macky terminera son mandat, il pourrait se retrouver aux Etats-Unis ou ailleurs ». Pour ce qui est de la mendicité, le patron de Walfadjri estime que les plus grands mendiants sont au niveau du Palais. « lls sont au Palais. Ils sont des ministres…Ils pleurent parce qu’ils ont juste 40 immeubles, parce que leurs comptes en Suisse ne sont pas suffisamment remplis et que les autres sont plus riches qu’eux... »

dakaractu

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:34 Gambie : « La première erreur de Adama Barrow… »

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:22 Les retrouvailles entre Wade et Macky se précisent