Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Suspension : Ousmane Sonko a le soutien du Syndicat des impôts


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 27 Juillet 2016 || 115 Partages

Suspension : Ousmane Sonko a le soutien du Syndicat des impôts
Le syndicat autonome des agents des impôts et des domaines menace de paralyser l’Etat si les autorités maintiennent la mesure disciplinaire entamée à l’encontre de leur collègue Ousmane Sonko. Leur secrétaire général, Elimane Pouye, demande d’ailleurs la démissions du ministre de l’Economie et des Finances et celle de leur directeur général, car étant tous les deux membres de l’Apr.
 
«Nous allons informer l’ensemble de nos membres pour se tenir prêts, pour que si la mesure n’est pas rapportée dans la semaine à venir, qu’un mouvement de grève soit entamé sur l’ensemble du territoire national», a déclaré Elimane Pouye, Secrétaire général du Syndicat autonome des agents des impôts et domaines. 

Son courroux est suscité par la lettre faisant état de la suspension d’Ousmane Sonko, par ailleurs inspecteur principal des impôts et secrétaire général honoraire de leur syndicat. Mesure qu’il juge d’ailleurs sans fondement : «Forcément, le syndicat doit lui apporter son soutien dans la mesure où la décision que nous avons parcourue est une décision nulle et non avenue et nous ne considérons pas d’ailleurs que Sonko est suspendu de ses fonctions pour la bonne et simple raison que pour qu’une décision administrative soit une décision cohérente, il faut qu’elle soit prise par l’autorité ayant pouvoir pour prendre une telle mesure». Ce qui ne serait pas le cas car, c’est le directeur général qui a signé la lettre et non le ministre. 

 Le syndicaliste qui était l’invité de la Rfm a même soutenu qu’on pouvait éviter d’en arriver là puisque leur syndicat avait demandé à leur hiérarchie de détacher Ousmane Sonko, pour lui permettre de poursuivre ses activités politiques. Mais, informe-t-il, les autorités n’avaient pas réagi leur faisant penser que c’était fait exprès pour maintenir «une épée de Damoclès » sur la tête de leur collègue. 

Allant plus loin, Elimane Pouye trouve que le ministre de l’Economie et des Finances doit rendre le tablier ainsi que leur directeur général puisque qu’ils sont tous membre du parti au pouvoir.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :