Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



TNT wala pagaille en pagaille !


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 7 Décembre 2015 || 63 Partages

« woxon na ko fi. Ci ay wox dongg ley moudja TNT bi » (Je l’avais dis sur ce site, la TNT n’aura pas la suite escomptée), teh Tonton Dudu, vous savez ce bon vieux retraité french de la bonne vieille époque senghorienne devenu british par le refus de la force socialiste dans les années 1980 et 1990, est resté sur sa faim.

Lui qui attendait qu’on lui dise dans quelle boutique du coin, il aurait acheté son décodeur à 10 000 francs afin de rester dans l’ère du temps, avec en prime des images hyper nice (joli) et nettes, faciles à regarder pour ses yeux fatigués, et bien (pour reprendre le Eh Ben de notre président préféré Me Wade) va patienter encore, le tempo que la télévision numérique nada (rien) devienne enfin numérique terrestre. Effectivement et démocratiquement.

A l’époque, quand nous avions exprimé notre coup de gueule, 20 jours seulement c’est vrai après l’annonce pompeuse du basculement de l’ère analogique au numérique terrestre le 17 juin 2015, des messieurs bien informés parce que du cru, nous avaient rabaissé le caquet, soulignant même que nous étions à côté de la plaque numérique parce que n’ayant rien compris à la technique.

Soit, ignares nous fûmes, ignares nous sommes, toujours est-il que TNT newu fii (n’est pas là) !

Pas de trace en tout cas de décodeurs et affaire bi sax demna ci yoon (en justice)!

Contrairement à la Tanzanie, l’Ile Maurice, le Kenya et le Rwanda qui ont réussi – non sans mal parfois – la prouesse de numériser les images avec « adaptateurs pour s’adapter » et « décodeurs pour numériser », nous, qui avons « séminarisé » par-ci, « forumisé » par-là avec des intelligences hyper sophistiquées, sommes restés dans le dure analogique. Cey gacce bi (la honte) !

D’abord parce que président bi comprendoul daara ci affaire bi. Parce que tam (aussi), affaire bi dagna ka deff affairou xaliss (on en a fait une affaire d’argent). Faut pas rêver nak, des décodeurs à 10 000 avec ci boîte bi (dans la boîte) des logiciels, c’est compliqué à trouver. Paraîtrait que les moins chers coûtent 50 euros.

Si l’on s’amuse à faire de petits calculs, soit 1 200 000 millions de décodeurs multipliés par 30 000 francs CFA, résultat bi dey tchool (compliqué), metti ley deff (difficile) à l’arrivée.

De plus, le très sérieux Amadou Top, de qui est venue quand même l’idée du CONTAN, a démissionné, parce que nak « gouné du ko yepp » (on ne va pas lui manquer de respect). Il a raison ouay !

Pauvres de nous analogiques !

Charles FAYE


Dakarflash2



Nouveau commentaire :