Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Tapha Tine : «Nous ne devons pas accepter qu'on piétine le métier qui nous faire vivre»


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 25 Novembre 2015 || 27 Partages

Tapha Tine : «Nous ne devons pas accepter qu'on piétine le métier qui nous faire vivre»

Tapha Tine, vous êtes aux Etats-Unis depuis presque quatre mois ? Peut-on savoir l'objectif de ce voyage ?

Effectivement, je suis aux Etats-Unis et j'y ai même passé la fête de la Tabaski. Je suis venu pour m'entraîner et préparer mon prochain combat devant m'opposer à   Zoss. C'est devenu une habitude pour moi de venir ici avant mes combats, donc je n'ai fait que respecter la tradition.

Justement, votre combat contre Zoss, qu'en est-il ? Savez-vous exactement la date retenue par les organisateurs ?

Le combat devrait être disputé depuis longtemps. Mais avec les événements qui ont eu lieu et l'incarcération d'un des lutteurs (Ama Baldé), les organisateurs étaient obligés de reporter la troisième journée. Un report qui a handicapé plus d'un, surtout nous les lutteurs qui souhaitions en finir une bonne fois pour toutes. C'est par la suite qu'on a été convoqués et des accords ont été trouvés. Les organisateurs ont respecté leur part du contrat, ils ne restent que les lutteurs. Pour ma part, je n'ai jamais eu de problème avec un promoteur et pour ce cas, j'ai été très compréhensible car l'homme propose et Dieu dispose. Pour la date du combat, tout ce que je sais, c'est qu'il sera disputé en décembre ou au plus tard au mois de janvier. Je suis en contact permanent avec les organisateurs et mon manager.

Que vaut votre combat face à   Zoss si l'on sait que vous êtes sur une victoire et une défaite en deux sorties ?

Sincèrement, aucun combat ne peut m'ébranler. J'ai connu des fortunes diverses dans la lutte. J'ai fait mes preuves et je mérite ma place. Je respecte mon adversaire, raison pour laquelle je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour faire valoir ce respect avant, pendant et après le combat. Hors des arènes, je suis une personne calme, respectueuse mais dans l'enceinte, c'est un autre Tapha Tine que vous voyez, je crache du venin et du feu. Rires…

Est-ce-que le report du combat n'est pas un handicap pour vous ?

Vous savez, j'ai eu des combats qui ont connu des reports et j'en suis sorti victorieux. Pour vous dire qu'un report ne peut handicaper un lutteur prêt physiquement et mentalement. Certes, j'aurais voulu en finir depuis longtemps mais comme je l'ai dit, Dieu avait tout planifié. L'heure n'est plus aux lamentations mais plutôt aux prières. Je prie pour que le combat soit disputé dans les jours à   venir bien que j'aie investi beaucoup d'argent qui n'a pas servi à   grand-chose.

Au Sénégal, le combat Rocky Balboa / Bombardier fait l'actualité. Au-delà   du lutteur que vous êtes, êtes-vous pour cette confrontation ?

Je n'ai rien à   dire sur ce combat mais nous les lutteurs ne devons pas accepter qu'on piétine le métier qui nous faire vivre. On a cravaché dur pour arriver à   ce niveau et se faire un nom. J'en suis à   ma dixième année et c'est un dur travail que j'ai abattu, on ne m'a pas frayé de chemin. Donc, une personne sortie de nulle part (Rocky Balboa) ne peut espérer lutter avec le roi (Bombardier). Imaginez qu'il gagne le combat… Ce serait une catastrophe pour l'arène. Bombardier, en tant que roi, ne peut faire une année blanche certes, mais qu'il choisisse bien ses adversaires.

"D'ici peu, je vais m'investir dans l'organisation des combats de lutte''

En cette nouvelle saison, les Vip de l'arène n'ont pas encore trouvé de combat. Les promoteurs aux gros cachets se font désirer. Ne crains-tu pas que tes pairs aient des difficultés à   nouer leur "ngemb'' ?

Chaque année, à   l'ouverture de la saison, cette question est posée. Mais les promoteurs, au fur et à   mesure que les jours passent, réfléchissent à   faire de beaux montages. Je prie pour que tous les Vip aient un combat cette saison. La lutte est notre sport national, un bien commun, donc chaque acteur doit œuvrer pour son développement. Raison pour laquelle, d'ici peu, je vais m'investir dans l'organisation des combats de lutte en mettant sur pied ma propre structure que j'appellerai "Taxx ci ripp Productions'' pour aider les jeunes lutteurs, surtout ceux de Baol, à   se faire connaître. Dix combats seront au menu lors de la première journée que je compte organiser à   Iba Mar Diop dans les prochains jours.

Qu'en est-il de votre écurie qui voit ses sociétaires s'en aller ?

Les départs et les arrivées sont normaux dans une écurie. Des champions ont décidé de rester, d'autres ont préféré quitter, donc sur ce sujet, je ne veux pas trop m'épancher. Ceux qui sont restés sont à   fond dans leurs entraînements pour des succès futurs.

Votre dernier mot…

Je vous remercie pour l'entretien. Je donne rendez-vous à   mes fans dans les prochains jours s'il plaît au Bon Dieu. Avant le Grand Magal de Touba, je serai de retour. Je prie aussi pour que les promoteurs et les sponsors viennent au secours de la lutte pour des lendemains meilleurs.

wiwsport


DakarFlash3




1.Posté par bijouxet layla le 25/11/2015 12:13
Pour le bien etre de votre corps et de votre esprit.
Venez decouvrir la duo magique la malienne et la metisse peulh.
Aux doigts de fees qui s occuperont de vous comme si vous venez de naitre.
773882184/770617842/772696125

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >