Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Technologie: Le Sénégal à L’honneur Du Salon Kimia Africa 2015 à Casablanca


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 8 Octobre 2015 || 8 Partages

Technologie: Le Sénégal à L’honneur Du Salon Kimia Africa 2015 à Casablanca

Le Salon des Matières Premières et des Technologies de la Chimie et de la Parachimie, KIMIA AFRICA 2015, a ouvert ses portes, mercredi à Casablanca avec comme invité d’honneur le Sénégal.

Conçu selon un concept efficace et dynamique, KIMIA AFRICA a pour objectif de réunir l’ensemble des acteurs de la filière chimie et parachimie et de proposer aux professionnels du continent africain un espace d’échanges autour des dernières actualités et innovations du secteur.

Ouvrant cette manifestation, initiée par la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc, en partenariat avec la Fédération de la Chimie et de la Parachimie, le Groupement Interprofessionnel des Fournisseurs de l’Industrie Chimique (GIFIC) et l’Union des Industries Chimiques (UIC), le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou a rappelé l’essor incontestable qu’a connu le secteur de l’industrie chimique et parachimique à la faveur d’une part, des politiques sectorielles menées par le gouvernement et, d’autre part, du changement des habitudes de consommation et de l’évolution de la demande.

En 2013, le secteur de la chimie et la parachimie a employé plus de 43700 personnes, a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 66 millions DH et une valeur ajoutée de 16 millions DH et exporté près de 31 millions DH. Ces réalisations sont le fait de 1268 entreprises, a précise le ministre délégué, mettant en valeur le potentiel de développement important dont dispose ce secteur, confirmé par son lien organique et son rôle de fournisseur et d’accompagnateur de plusieurs marchés applicatifs.

De son côté, M. Ibrara Gueye Dioum, conseiller technique du ministre sénégalais de l’industrie et des mines a souligné que cette manifestation revêt une grande importance, car étant le point de convergence de différents acteurs déterminants de l’industrie chimique, dont les actions concourent sans conteste au rayonnement de l’industrie dans l’économie africaine.

Kimia Africa 2015 s’inscrit dans la continuité des événements dédiés au secteur novateur de la chimie et de la parachimie et constitue à la fois un lieu d’échanges intenses entre professionnels et une plateforme de rencontres d’affaires entre acteurs de la filière et autres professionnels dans un marché mondial concurrentiel, en plein développement, a-t-il ajouté.

Et de préciser que le thème de cette édition s’inscrit en parfait alignement avec les options stratégiques d’industrialisation du Sénégal, pays qui s’est engagé résolument dans la voie de l’émergence économique à l’horizon 2035.

« C’est dans ce sillage déjà tracé que le gouvernement a lancé le Programme Sénégal Emergent (PSE) où le développement industriel du pays occupe une place de premier ordre, dont l’industrie chimique en constitue un des leviers de croissance », a-t-il rappelé, saluant, à ce titre, l’engagement du Maroc auprès du gouvernement sénégalais pour la réalisation de cet ambitieux plan de développement à travers la Banque Centrale Populaire, sollicitée pour une levée de fonds dans le cadre de son financement.

KIMIA Africa offre aux professionnels une plateforme B to B ciblée, en ce sens que plus d’une centaine d’entreprises seront représentées côté exposants, afin de présenter les dernières technologies en matière de procédés, d’équipements et techniques de laboratoire, de matières premières et additifs, d’environnement et de sécurité.

L’innovation sera mise à l’honneur à travers les différents temps forts du Salon (6-8 octobre). Emissions TV, conférences et tables rondes seront organisées tout au long du Salon. Elles réuniront experts et acteurs de la filière chimie et parachimie pour débattre de sujets majeurs, ouvrir de nouvelles pistes de réflexion et proposer des solutions concrètes aux diverses problématiques du secteur.

Lors de ces assises, marquées par la participation de près de 4.000 professionnels marocains et étrangers aux profils variés, plusieurs thématiques seront débattues ayant trait notamment aux défis et enjeux du recyclage et à la place de la chimie durable. A l’issue du Salon, les trophées KIMIA Africa récompenseront les entreprises participantes les plus innovantes.

senenews


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:01 Yaya Jammeh : Seul contre tous