Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Thiat de Y en a marre : «Pourquoi le Sénégal restera toujours un pays pauvre»


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 2 Novembre 2015 || 93 Partages

« Le Sénégal est très riche. Le Sénégal n’est pas pauvre, on l’a appauvri. Et ce sont nos dirigeants qui ont appauvri le pays, de connivence avec les multinationales qui les contrôlent », fait remarquer le rappeur Thiat, membre du mouvement « Y en a marre ». Dans les colonnes de l’Observateur, il dévoile comment les richesses du pays ont été dilapidées et comment des sociétés étrangères ont fait main basse sur l’économie du pays. 

Le Sénégal, constate-t-il d’emblée, est « Un pays pauvre où l’on voit des ministres conduire des “Bentley”, des 4X4 Porsche… Nous avons des richesses énormes, mais qui sont exploitées à des fins qu’on ignore et monopolisées par un petit nombre. Il y a la gabegie de nos autorités. Nous avons besoin de vrais leaders », recommande-t-il. 

À l’en croire, « le Sénégal sera toujours un pays pauvre si le secteur de la pêche ne marche pas parce que l’État a vendu des licences à des Russes… Si nos terres sont confisquées au profit des agro-industriels, si l’on fait appel à des blancs pour construire des routes ». 

Thiat estime par ailleurs que la suppression des visas, par le Sénégal, est un recul. « Le jour de notre indépendance, le président déclare qu’il va supprimer les visas, ce qui est un retour à la dépendance. C’est un manque de patriotisme et un complexe d’infériorité de nos dirigeants. Nous sommes indignés. Dans tous les secteurs économiques, ça ne va pas et tout le monde peut le constater. Il y a un certain favoritisme des multinationales, surtout des sociétés françaises implantées au Sénégal. Nous constatons dans la distribution du carburant, du sucre, la construction des routes et autoroutes, les télécommunications… C’est parce que nos dirigeants manquent de vision et de courage politiques pour prendre des décisions par rapport à ces multinationales. Il faudra qu’on arrête ce favoritisme. Les intérêts des Sénégalais sont tous les jours menacés économiquement », peste-t-il. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :