Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Thierno SD Niang Juriste-Auteur "La Patrie , Notre Voeu Pieux"


La Patrie , Notre Vœu Pieux

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 15 Février 2016 || 544 Partages

Thierno SD Niang Juriste-Auteur "La Patrie , Notre Voeu Pieux"
La Nationalité est un lien essentiellement politique , qui unit un citoyen à sa Patrie.
Dés lors , il en découle une relation juridique qui confère à « Mbégane Ndour » citoyen sénégalais des Droits (nonobstant ses devoirs) reconnus , garantis et protégés par l’Etat à travers la Charte Fondamentale , autrement dit la Constitution.
Alors le Débat passionné qui s’égoutte sur nos Tropiques , comme c’est le cas souvent on discute avec nos « tripes » doit être compris , assimilé et dépassé définitivement pour se concentrer à construire ce Pays.
La loi a tranché rappelons au passage que c’est la Volonté du Peuple ou surement du plus grand nombre.
Il est inscrit dans la Constitution actuelle à l’art 28 qu’il faut être exclusivement de nationalité sénégalaise pour prétendre à la Magistrature suprême. C’est une clause nette , nul besoin de convoquer Montesquieu pour nous faire pénétrer l’ âme de cette disposition ou bien de verser dans des conjectures philosophiques et/ ou juridiques .
Toutefois le Prétexte de cette agitation, est la candidature supposée de M. K.Wade investi par son parti pour les prochaines élections présidentielles de 2017 ou 2019 ? mystère total à ce niveau et à qui on reprocherait sa prétendue double-nationalité. Ironie du sort son Père ex Chef de l’Etat eut à mener et consacrer avec vigueur au seuil de sa Mandature ce Texte sous l’empire duquel évolue les Institutions depuis 2001.
L’évidence étant un Principe dans le Droit , M Wade est juste invité à prouver l’exclusivité de sa nationalité « sénégalaise » pour refroidir les antagonismes , au cas contraire il serait victime d’un « infanticide » naguère concocté sous ses yeux qui l’eut cru.
Cela permet de glisser vers ce pavé juridique pour mettre à « nu » tout potentiel prétendant à la direction de notre Pays dans cette classe politique actuelle , afin qu’il certifie son « Patriotisme ». Malheureusement des caciques du Pouvoir en place ont saisi l’émotion suscitée pour proférer des menaces et promettre des représailles à l’ex Président Me Wade.
C’est la que que le Débat devient intéressant , parce que cet homme crédité futé d’où son célèbre sobriquet « ndiombor » mériterait définitivement un trophée du Génie politique de tous les Temps , s’il est avéré qu’il est passé entre les mailles des filets de la Justice pour s’installer sur le Faite .. Donc il faut qu’on se pose certaines questions à ce stade .
Est ce que la Loi suprême , avait consacré la spécificité de la Nationalité sénégalaise comme axiome pour présider ce Pays , ce de Senghor à Abdoulaye Wade ?
Au cas échéant le conseil Constitutionnel doit nous édifier et ces Présidents ont violé la Loi.
Cependant si le vocable ‘’exclusivité’’ a été glissé dans le Texte en 2001 , est qu’il est prouvé l’existence de la double –nationalité du Président à l’époque , le Conseil Constitutionnel nous doit encore des explications et Me Wade a violé la Loi en toute connaissance de cause avec comme circonstance aggravante son statut de juriste. Viol répété en 2007 et en 20012 et si bien sur , je me permet d’avancer une autre hypothèse, il n’a pas renoncé à son autre nationalité dés son accession aux commandes (enterloupe juridique).
Seulement il ne serait question de tenir Me Wade comme seul coupable , l’actuel Président Macky Sall qui a son tour est logé à cette enseigne de binational ne serait –il pas complice ? Il a eu pour simple exemple à occuper la fonction de Ministre de l’intérieur poste stratégique qui donne une vue panoramique sur « Tout » renseignement. Alors de qui se moque la classe politique sénégalaise dans sa totalité ?
Mais on ne peut pas s ’arrêter en si bon chemin, le sujet est d’une grande importance pour la Marche de notre Nation son ancrage dans la globalité .
Voila une question sur la quelle la Lumière du Peuple est indiquée en vue du Référendum.
Oui un Sénégalo-guinéen , un ivoiro-sénégalais doit il être écarté parce qu’il possède deux cartes d’identité , à l’heure des grands ensembles , de la Nécessité de l’Intégration parce que finalement les gens naïfs ce sont ceux qui croient qu’avec nos « Etations » en Afrique , nous accéderons au Développement.
ce Grand Rendez-vous exige beaucoup de potentialités qui chez nous sont émiettées depuis le Partage de Brazza et doivent être reliés pour le bien de la Jeunesse et son avenir prometteur . La Patrie doit être au-delà d’une carte qu’on excipe , un état d’esprit , un comportement , une volonté intense de voir son Pays décoller .
Le tribunal de l’histoire a jugé et son verdict est sévère car sur le banc des accusés étaient assis des ‘’soi-disant’’ citoyens qui le furent uniquement par leur nationalité mais dont tous les actes posés en tant que dirigeants ont trahi les promesses faites aux masses.. ne scellez pas le futur des générations par des « clauses » qui vous arrangent et vous ressemblent « exclusivement »
Ne faut-il pas un Consensus Patriotique ?

Thierno SD Niang
Auteur - Juriste
niangthierno@gmail.com




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:05 Affaire des masseuses de Yoff: le verdict est tombé