Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Tournoi TNT de lutte : Ama Baldé, la longue marche vers les « VIP » !


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 25 Janvier 2016 || 69 Partages

En enregistrant hier, sa troisième victoire en autant de sorties dans le tournoi de la Tnt, Ama Baldé a non seulement brillamment remporté cette compétition mais a démontré qu’il a désormais sa place dans le cercle restreint des « Vip ». Il peut maintenant, et en toute légitimité, défier publiquement Modou Lô, Mohamed Ndao dit Tyson, Gris Bordeaux, le troisième tigre de Fass ou encore Lac de Guiers 2. Sans risquer d’être accusé de petit prétentieux. Son palmarès déjà brillant le lui permet. En 12 combats, le fils de Falaye Baldé a remporté 10 succès contre seulement 2 défaites. Parmi ses victimes, figurent entre autres, Amanekh, Balla Diouf, Feugueuleu, Malick Niang et surtout Tapha Tine ; celui-là même qui avait battu, il y a trois ans, l’actuel roi des arènes, Bombardier. Autant de grandes victoires qui font aujourd’hui du petit-frère de Jules Baldé un potentiel client des « gros bras ». Modou Lô et Cie auront beau être des spécialistes de l’esquive, ils n’auront plus aucun prétexte pour éviter de croiser le fer avec lui. Parce qu’il a prouvé et bien prouvé.

La marche d’Ama Baldé vers les « Vip » n’a pas été facile. Le chemin a été long et parsemé d’embûches. Il a sué sang et eau avant d’arriver à ce stade. Parachuté en 2009 contre Ness – sans doute une erreur de son encadrement technique - il reçut une fessée inoubliable de la « Baleine de Lansar ». Une véritable correction qui lui faisait payer son arrogance voire son crime de lèse-majesté. Ama Baldé retint la leçon. Il ne sert à rien de brûler les étapes, au risque de se brûler les ailes. Il faut faire ses preuves, ne pas sauter d’étapes, suivre le cycle normal avant d’affronter les gros morceaux. Entre-temps, on aura gagné en expérience et en maturité. Cette raclée contre Ness fut pour lui, un mal pour un bien, vu la tournure prise par la suite de sa carrière. En lutteur qui apprend de ses erreurs, il revint dans l’arène plus fort, enchaînant à nouveau les succès ; au grand bonheur de ses nombreux fans. Avant de subir un nouveau revers, cette fois contre Gouye gui, trois ans plus tard, en 2012. Une fois de plus, il ne tarda pas à tirer les enseignements de cette défaite qui mettait encore en lumière l’immaturité du lutteur et le peu de considération qu’il avait vis-à-vis du poulain de Mor Fadam.

En 2013, il scelle son retour en force à la faveur d’une brillante victoire contre Malick Niang. Cette fois, le monde de la lutte découvre un Ama Baldé « New-look », qui semble avoir définitivement gagné en maturité et, plus important encore, un lutteur respectueux de l’adversaire. Des qualités qui lui faisaient défaut, il y a quelques années, au début de sa carrière. Depuis lors, le fils de Falaye Baldé marche sur l’eau avec trois autres succès. Pour combien de temps ? Ce qui est sûr, c’est que son père, décédé il y a deux ans, pourra maintenant reposer du sommeil des justes. Sûr que son jeune fils qu’il accompagnait au stade pour l’adouber et lui prodiguer conseils utiles pourra tenir haut le flambeau. Ama Baldé, un futur roi des arènes ?



Dakarflash2




1.Posté par layla et amina le 26/01/2016 00:35
AVIS DE RECHERCHE
il est porte a la connaissance de tous les adeptes
qui sont stresses, soucieux.et fatigues
par le poids de l age, la vie effrénée et chère.
la duo est la pour vous faire oublier toutes vos soucis en une fraction de secondes.
APPELEZ VITE
770438572/770617842

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 18:27 Mame Biram Diouf reconverti à un poste surprenant

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:42 Blessure: Diao K. Baldé au régime spécial