Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Tragique accident sur l’autoroute : Et si on parlait des glissières de sécurité?


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 11 Février 2016 || 696 Partages

Tragique accident sur l’autoroute : Et si on parlait des glissières de sécurité?

Ce mercredi 10 février 2015, un chauffard de minicar a profité d’une faille pour laisser exprimer son indiscipline. Il a fait un demi-tour sur l’autoroute, à hauteur des Maristes, sans passer par le rond-point réglementaire. Son geste a couté la vie à trois dames : deux soeurs (Marie Parsine Diop Ndiaye et Rockaya Diop), venues de la France pour assister aux obsèques de leur père, et une autre dame qui était sur un scooter. Plusieurs blessés ont été dénombrés.

Sa lâcheté est telle que, après ce carnage dont il est responsable, il n’a pas cherché à secourir les blessés. Il a pris la poudre d’escampette pour échapper à un lynchage. Il est cavale et est activement recherché par les forces de sécurité. Tout cela parce qu’il a profité d’une faille.

En empruntant l’autoroute de Malick Sy à la Patte d’Oie, vous pouvez vous rendre compte de l’état de dégradation de ces barrières métalliques, disposées le long de l’autoroute, censées amoindrir la gravité des accidents, en évitant notamment les sorties de route. Elles sont endommagées dans certains endroits par certains automobilistes et des ferrailleurs, à la recherche de gains faciles, les ont chipées. Les autorités n’ont pas jugé nécessaires de les réparer pour éviter des drames comme celui que nous avons connu mercredi. Une aubaine pour certains chauffeurs, très indisciplinés quand s’il s’agit de respecter les règles du code de la route. Dans cette «exercice», les cars Ndiaga Ndiaye et les taxis sont champions. Un sujet qui revient chaque jour. Mais les chauffeurs n’ont pas retenu quelque chose des critiques qu’ils ne cessent d’enregistrer et des fautes qu’ils commettent tout au long de leur parcours. On remarque même sur l’autoroute des glissières qui servent de pont de passage des jardiniers.

Interpellé sur la question, ce piéton trouvé derrière camp Abdou Diassé, explique. «Depuis un an, on a constaté que c’est devenu de pire. On n’est plus en sécurité parce qu’une voiture qui fait demi-tour sur l’autoroute, c’est du n’importe quoi. Et voilà les conséquences. C’est un mini-car qui a fait demi-tour sur la route et il y a une autre voilure qui venait. Ils se sont percutés et ça a fait deux morts. Pourquoi certaines sont-elles en béton et d’autres en acier. On n’est plus en sécurité», se désole ce piéton.

«Il n’y a plus de glissières en bon état sur l’autoroute. Il faut que l’Etat pense à les refaire. Il n’y a pas de surveillance. S’il y avait des glissières en béton, les chauffeurs surtout les taximen ne pourraient jamais faire un demi-tour sur l’autoroute ou d’autres actes malsains. C’est du vandalisme, de l’inconscience. C’est vrai que la faute incombe beaucoup aux chauffeurs qu’à l’Etat mais, au moins, l’Etat devrait agir pour que les gens n’aient pas cette idée. Il faut former les chauffeurs au moins pour qu’ils aient une bonne conduite sur la route même s’il n’y a pas de gendarme», ajoute-t-il.

«C’est la faute de l’Etat», dit ce gendarme en service. «L’Etat doit revoir les choses. Nous ne pouvons pas croire que les autorités ne sont pas au courant de ce qui se passe. Ils empruntent toujours l’autoroute. Ils savent bien que les glissières sont endommagées, surtout au niveau de Mariam Niasse. Il y a des automobilistes qui sont tellement audacieux. Ils se permettent des fois de faire des demi-tours. Ils passent par les glissières endommagées pour faire demi-tour pour rallier Dakar. C’est ce qui est à l’origine de l’accident d’hier, la solution est de remplacer les glissières métalliques avec d’autres en béton. C’est la meilleure des solutions», recommande-t-il.

«L’ingénieur qui a fait l’autoroute est nul. On aurait dû le faire comme l’autoroute à péage ferme hermétiquement les glissières qui séparent les deux voies. Parce qu’elles doivent être construites de telle sorte qu’un piéton ne pourrait la traverser de part à part. Il faut mettre des gardes-fous en béton et surmonter des grillages pour empêcher les piétons de traverser et surtout les chauffeurs de faire des demi-tours sur l’autoroute. Il n’y a pas une journée où une semaine sans qu’une personne ne se fasse heurter. C’est de l’indiscipline des chauffeurs qui veulent des fois traverser l’autoroute par l’intervalle des glissières endommagées», déplore le gendarme.

Seneweb


Dakarflash2




1.Posté par oumy le 12/02/2016 10:14
je pense que l état doit prendre entièrement ses responsabilités. L autoroute a péage n est pas traversable, aucun véhicule ne peut faire demi tour, même si une voiture tombe en panne elle est remorquée dans les secondes et en plus des frais vous incombent. Il faut revoir les comportements. Je pense que le Ministre des cadres de vie qui tient coûte que coûte a vouloir refaire la place de l indépendance doit pouvoir travailler sur ce projet de glissières a béton comme l a si bien dit le gendarme dans l article. Ce n est pas la seule zone où les véhicules font demi tour c est tout le long du circuit patte d oie pompier. A mon avis même la zone de sortie des maristes sur l autoroute devrait être corrigée. Je pense que la meilleure solution c est de confier l autoroute à Eiffage en attendant de trouver des solutions meilleures.

2.Posté par mignonne le 12/02/2016 10:16
Massage dans notre appartement, calme discret climatisé et hygiénique.
1- SONIA notre métisse Sénégalo-Mouritanienne
2- MIMA notre Américaine maison
3- EVA diamant noir
4- TIMA la drianké
Vous avez l'ambara du choix, des filles de jeunes et belles et surtout professionnelles.
satisfaction assurée ou rambourser
77 181 19 99 / 78 433 89 49
TOUS LES JOURS DE 10H a 23H !!!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 12:45 Incendie criminel au nouveau lycée de Louga