Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Traque des malfrats : La DIC ne chôme pas !


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 11 Mai 2016 || 275 Partages

 

La Division des investigations criminelles (DIC) continue de frapper fort dans le domaine de la cybercriminalité. Depuis le début de l’année, les hommes du Commissaire Ibrahima Diop ont interpellé une trentaine de personnes, saisi 40 véhicules.

L’année 2016 a démarré sous de bons auspices en matière de prise pour la Division des investigations criminelles (DIC). Selon son chef, le Commissaire divisionnaire Ibrahima Diop qui faisait face à la presse hier, depuis le début de l’année, la structure qu’il dirige a réussi à élucider de grandes affaires.

Parmi celles-ci, selon Enquête, il y a le démantèlement d’un réseau de trafiquants de grosses voitures de luxe, d’un gang de cambrioleurs qui se faisaient passer pour des agents de la SENELEC, de la SDE et de faux policiers dans des quartiers huppés de la région de Dakar, des pharmacies et des bijouteries.

L’enquête ouverte dans le cadre de cette affaire a permis, d’après le Commissaire divisionnaire, la saisie de 40 véhicules dont 20 automobiles de luxe et 20 motocyclettes. 20 individus ont été interpellés dans ce sens. Tout dernièrement, il y a l’arrestation la semaine dernière, d’une bande de personnes qui s’activaient dans le trafic de faux billets.

 Selon le Commissaire divisionnaire, plus d’une trentaine de personnes sont concernées. Revenant sur leur modus operandi, le policier a expliqué que les nombreux cambriolages ont été souvent commis en plein jour, dans les quartiers résidentiels de Dakar. ‘’L’enquête ouverte a permis, à partir du 3 mars 2016, de démanteler certains membres de cette bande et des receleurs’’, a-t-il indiqué.

Et d’ajouter que les investigations ont permis d’appréhender les cerveaux. Au total, 11 personnes ont été arrêtées et d’autres sont dans le viseur de la justice. Le patron de la DIC a précisé que pour le moment, il y a eu une vingtaine de victimes mais d’autres continuent à se signaler. Quant au préjudice financier, il est estimé provisoirement à hauteur de 400 millions F CFA.

20 blocs d’un million de billets noirs…

Le chef de la DIC s’est également entretenu avec les journalistes sur la manière dont la bande spécialisée dans la contrefaçon de signes monétaires ayant cours légal au Sénégal a été démantelée. A en croire le Commissaire Diop, la DIC a été informée de ce que la bande s’apprêtait à confectionner des faux billets de banque.

Le dispositif mis rapidement en place a permis de mettre la main sur quatre individus dont deux Maliens, deux Camerounais et un Libano-syrien. Ce dernier est le propriétaire de la discothèque sise à Dakar-Plateau où les mis en cause ont été arrêtés. Selon nos sources, il s’agit de S.A, I .B, A.N, A.S.D et A.F.

D’après les renseignements du patron de la Dic, les mis en cause ont été pris en flagrant délit et plus de 8 millions F CFA de billets authentiques ont été découverts par devers eux. Les policiers ont aussi retrouvé le montant de 1 million réparti en 20 blocs de billets noirs portant le logo de la BCEAO ainsi que tout un arsenal servant à la confection des billets.

Lors de la perquisition, un cinquième individu a été appréhendé. A en croire le commissaire Ibrahima Diop, les personnes interpellées seront déférées au parquet pour les délits d’association de malfaiteurs, contrefaçon et falsification de signes monétaires en cours légal sur le territoire.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 08:06 Revue De Presse du 09 Décembre 2016 - Zik fm