Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Un Peuple- Un But- Une Foi ? (Par Amadou Tidiane Wone)


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 14 Octobre 2015 || 15 Partages

Un Peuple- Un But- Une Foi ? (Par Amadou Tidiane Wone)
Aucun des pays occidentaux dont nous avons copié nos systèmes gouvernementaux et nos institutions républicaines ne compte deux cent partis politiques ! Tout au plus deux à trois grands courants idéologiques et quelques groupes marginaux qui contribuent à l'animation de la vie publique.  
La "démocratie", à la sauce africaine, est donc une caricature à usage tropical pour amuser des élites infantilisées par leur fascination du modèle occidental, réduites à copier/coller, sans mémoire ni perspective... 
Or, l’Indépendance est d'abord un fait de l'Esprit, une aspiration profonde à construire l'inédit ou, à tout le moins, à rompre avec le passé avec l'ambition de faire mieux que la puissance coloniale. Mieux, voulant dire ici autrement dans tous les sens du terme! 
Sous ce rapport, Il est temps pour les élites sénégalaises d'aller au fond des choses, de se parler, de s'écouter par égard pour ce Peuple merveilleux de Foi et de...patience... Lançons un audit non partisan des cinquante-cinq premières années de nos indépendances à partir de critères objectifs, quantifiables et indiscutables : Critique, autocritique, reconstruction d'une ambition collective largement partagée... Regardons froidement les causes profondes du retard de notre pays dans tous les domaines, identifions les causes structurelles et conjoncturelles de notre surplace depuis cinquante et cinq ans :
  • pourquoi notre système éducatif produit-il des chômeurs alors que tout est à construire autour de nous ?
  • Pourquoi nos hôpitaux sont des mouroirs alors que notre faculté de Médecine a produit les meilleurs praticiens du Monde ? 
  • Pourquoi notre agriculture est moyenâgeuse alors que nos ingénieurs agronomes sont sortis des meilleures écoles du monde ?
  • Pourquoi nous ne décollons pas alors que nos enfants réussissent partout dans le Monde et dans les secteurs les plus pointus ?
Aborder ces questions, avec l’humilité et la lucidité nécessaires, sans partis pris ni complexes, est le devoir de notre génération ! Dans ce petit pays qu’est le Sénégal nous nous connaissons tous, plus ou moins. Arrêtons de jouer avec les mots pour, une fois pour toutes, changer le destin de notre Peuple. Car, et à l’analyse, les alternances politiques successives sont en deçà du défi qu’il convient de relever pour changer le Sénégal. Ce jeu de chaises anglaises à la, « ôte-toi de là que je m’y mette », flatte certainement les égos surdimensionnés de certains acteurs de la vie publique. Mais point n’est besoin de lire dans le marc pour prédire qu’à cette allure, dans cinquante ans rien n’aura vraiment changé dans les conditions de vie des plus démunis de notre nation. Les ruptures nécessaires pour changer le Sénégal en profondeur, ne sont pas d’ordre plastique. Elles nécessitent un sursaut de grande amplitude, un courage et un sens du sacrifice bien au delà de la normale. Elles convoquent un sens intuitif de l’Histoire pour une génération. 
La question centrale est donc la suivante : Serait-il possible de conclure un pacte intergénérationnel autour d'une véritable VISION pour sortir le Peuple sénégalais de la pauvreté, améliorer ses conditions de vie et d’épanouissement, physique et spirituel, dans une sous région apaisée unie et fraternelle ? 
Ce serait là le premier jalon de la Renaissance Africaine et notre apport au fondement de l'Unité continentale. 
Ce chantier, pharaonique à première vue, serait à la portée d'un leadership fort, pragmatique et éclairé, capable de conduire et de rassembler le plus grand nombre autour d’une véritable ambition de progrès! 
Le poète sénégalais Charles Carrère a dit : « la politique est un art mineur. » 
Il nous reste à lui démontrer le contraire ! 
  
Amadou Tidiane Wone 
Ecrivain- Ancien Ministre 
Ancien Ambassadeur 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :