Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Une attaque jihadiste fait 6 morts au Mali


Six personnes au moins ont été tuées cette semaine dans la région de Kidal, dans le nord-est du Mali, dans l'attaque d'une base d'ex-rebelles touareg revendiquée samedi par le groupe islamiste Ansar Dine qui dit avoir frappé "des traîtres à la solde de la France".

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 26 Décembre 2015 || 53 Partages

Une attaque jihadiste fait 6 morts au Mali

"Les terroristes ont attaqué jeudi une de nos positions dans la région de Kidal, vers la frontière algérienne. Six de nos combattants ont été tués", a déclaré à l'AFP Moussa Ag Tinflou, un membre de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), l'ex-rébellion à dominante touareg dans le nord du Mali.

"Terroristes"
"Les terroristes" désignent pour lui les groupes islamistes opérant dans le nord du Mali. Ces derniers ont occupé la région pendant près d'un an du printemps 2012 à l'hiver 2013 avant d'en être chassés par une opération militaire lancée par la France. Des véhicules appartenant à la CMA ont également été brûlés par les assaillants, selon la même source. Une information confirmée par une source de sécurité au sein de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma).

Ansar Dine
"L'attaque a été menée par des combattants du mouvement (islamiste) Ansar Dine du Touareg Iyad Ag Ghaly qui n'a pas du tout apprécié la signature de l'accord de paix par les mouvements de la CMA" qui sont ses anciens alliés, a précisé la source onusienne. Ce raid a été revendiqué samedi par Ansar Dine, dans un communiqué diffusé par l'agence de presse privée mauritanienne Al-Akhbar. Il a visé la base de Telhandok, à la frontière entre le Mali et l'Algérie, et a fait "onze morts parmi les traitres à la solde de la France", affirme l'organisation jihadiste. Elle affirme aussi avoir "détruit deux véhicules appartenant l'un à la France, l'autre au Tchad".

"Traître"
"Nos combattants ont visé particulièrement cette base" commandée par un "traître" qui "dirige ce qu'on appelle les 'cellules de la sécurité intérieure' financées par la France dans le nord-malien pour combattre l'islam et les musulmans et répandre le mal sur terre", poursuit le communiqué. L'attaque a "permis de libérer des prisonniers parmi les moujahidine et de mettre la main sur les véhicules et armements disponibles dans la base", ajoute le texte.

7sur7


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 18:06 Un avion s'écrase au Pakistan, aucun survivant