Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Une fillette parcourt 8 km dans la taïga pour sauver sa grand-mère


Saglana Salchak, 4 ans, a été baptisée "la fille la plus courageuse de Sibérie". Un titre qu'elle n'a pas usurpé puisqu'elle a marché seule dans la neige par -34°c et sous la menace des loups pour chercher de l'aide après que sa grand-mère a fait un AVC.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 17 Mars 2017 || 60 partages || 0 commentaires

La fillette vivait avec ses grands-parents dans un coin isolé duTouva, une république de la Fédération de Russie située en Sibérie orientale. Un matin de février, la grand-mère âgée de 60 ans ne s'est pas réveillée. Le grand-père, aveugle, a donc envoyé Saglana chercher de l'aide chez le voisin le plus proche, à huit kilomètres de là.

Présence de loups
Du haut de ses 4 ans, la fillette a pris la route à six heures du matin, emportant avec elle une boîte d'allumettes pour s'éclairer en chemin. La route est inexistante mais pour avoir déjà parcouru le chemin accompagnée de sa grand-mère, elle savait qu'en suivant le lit de la rivière, elle parviendrait jusqu'à la maison d'Anay-ool Naidan, un voisin éleveur. "Elle a eu de la chance de ne pas être tuée par les loups car il y en a beaucoup et ils attaquent souvent le bétail", indique un local.

Saglana a été repérée alors qu'elle venait de marcher trois heures dans la neige, qui à certains endroits lui arrivait au torse. Epuisée, l'enfant a juste dit: "Il semble que ma grand-mère est morte". A l'aide d'un téléphone satellite, la famille a pu appeler les secours. Sur place, ceux-ci n'ont pu que constater le décès de la vieille dame d'un arrêt cardiaque. 

Froid et faim
Malgré cette aventure périlleuse et la perte de sa grand-mère, Saglana a indiqu" qu'elle n'avait pas eu peur de marcher seule dans la forête: "J'ai juste marché et marché et je suis arrivée ici". Elle a tout de même reconnu avoir eu froid et très faim. La petite fille a souffert d'un refroidissement mais s'est vite remise sur pied et a fêté ses 5 ans dans un centre social, où elle a été placée. 

Une enquête a été ouverte pour déterminer la responsabilité de la mère de Saglana, Eleonora Salchak, qui élève des chevaux dans une autre partie de la région. "Elle savait que les grands-parents n'étaient pas capables de garantir la sécurité de l'enfant", ont indiqué les autorités à la presse. La mère risque jusqu'à un an de prison.

Dakarflash6



Nouveau commentaire :