Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Une mine explose en Casamance


Dans le sud du Sénégal, en Casamance, trois civils à bord d'une charrette ont sauté sur une mine fin août, et l'information est passée presque inaperçue. Il s'agit pourtant du premier incident de ce genre en plus de trois ans. L'explosion n'a fait heureusement que des blessés légers. Cette région est toujours l'objet de campagne de déminages qui durent depuis 1999 et ne sont pas près de se terminer. Le conflit casamançais connaît une accalmie depuis l'arrivée au pouvoir du président Macky Sall.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 5 Septembre 2017 || 210 partages || 0 commentaires

L’explosion est survenue le 30 août lors du passage d'une charrette sur une mine placée sur une route secondaire du Nord Sindian, dans le département de Bignona, selon le  Centre national d'action anti-mine au Sénégal.

Le dernier incident de ce type remonte à août 2014 : il y a trois ans, dans la même zone, une mine avait explosé au passage d'une charrette là aussi, faisant 7 morts parmi un groupe de jeunes qui se rendaient à un mariage.

De nombreuses mines ont été enterrées dans cette région depuis le milieu des années 1980. Les populations qui avaient fui les zones de combat et qui retournent chez elles découvrent parfois des engins enterrés dans les surfaces cultivables, mais la majorité des mines se trouvent sur des pistes.

Selon le Centre national d'action anti-mine, 1,8 million de mètres carrés ont déjà été déminés  ou déclassés dans le sud du Sénégal, et environ 1,2 million de mètres carrés restent encore à déminer, auxquels pourraient s'ajouter de nouvelles zones minées qui n'ont pas encore été identifiées.

Les opérations de déminages se poursuivent depuis 1999, de même que l'assistance aux victimes et la sensibilisation. Les autorités ont obtenu en 2016 un nouveau délai de 5 ans, mais les organismes en charge du déminage craignent de ne pas arriver à terminer leurs opérations avant 2021.

RFI


Dakarflash2



Nouveau commentaire :