Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Une nouvelle mobilisation internationale contre le franc cfa, le 11 février


DAKARFLASH- L'Organisation Non Gouvernementale Urgences Panafricanistes (URPANAF) et les citoyens africains n’ont pas renoncé à mettre la pression sur leurs gouvernements pour obtenir l’abandon du Franc CFA, la monnaie utilisée dans 14 pays d’Afrique* et aux Comores, et prévoient une nouvelle mobilisation dans 30 pays, le 11 février 2017.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 17 Janvier 2017 || 60 partages || 2 commentaires

"Après la mobilisation historique du 7 janvier relayée dans une quinzaine de pays**, l’ONG URPANAF, en liaison avec une trentaine de mouvements, appelle à une nouvelle action unitaire contre le Franc CFA et l’implantation des bases militaires étrangères en Afrique le samedi 11 février prochain", indique un communiqué de ladite structure.

Le 11 février, les panafricains se mobiliseront dans près de 30 pays pour envoyer un message commun aux dirigeants africains et aux autorités françaises. Soixante-onze ans après, la France continue de maintenir les Etats de la Zone FCFA dans les liens de la servitude monétaire. Un Plan d’Action pour dire STOP au Franc CFA sera présenté par le Comité d’Experts. Basée à Dakar, l’ONG URPANAF est chargée de coordonner le processus d'internationalisation du Front Anti-Franc CFA.

Elle assure le lien entre les différents mouvements ou actions et appuie la réalisation de celles-ci. L’organisation identifie aussi les sources de financement des activités liées à la campagne Anti-Franc CFA. Le Front Anti-Franc CFA a été initié en 2016 par l’ONG URPANAF, cofondée par le militant panafricaniste, essayiste et chroniqueur télé Kemi Seba. Son objectif est de fédérer les acteurs de la société civile africaine, la diaspora et les afro-descendants sur la souveraineté monétaire, financière, économique, politique et militaire du continent. Cette plateforme inclusive, qui n'est ni un mouvement social traditionnel, ni un parti, ni une ONG, vise à favoriser la recherche et l'élaboration d'alternatives crédibles au Franc des Colonies Françaises d’Afrique.

Le Front Anti-Franc CFA, et toute la dynamique qui s’est constituée autour, se définit comme un processus global pour la construction de solutions nouvelles et pérennes devant déboucher sur la dénonciation du pacte colonial de 1945 et la fin de l’ordre monétaire subséquent.

Dakarflash6




1.Posté par DAVID le 17/01/2017 13:40
quel sont les intérêts ?

2.Posté par DAVID le 17/01/2017 13:40
quel sont les intérêts ?

Nouveau commentaire :