Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Une trentaine de réfugiés ivoiriens au Ghana rentrent au pays


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 27 Août 2016 || 45 Partages

En Côte d'Ivoire, environ trente réfugiés qui se trouvaient au Ghana sont rentrés au pays jeudi 25 août. Comme des milliers d'autres, ils y avaient trouvé refuge au moment de la crise post-électorale de 2010-2011. C'est la première fois qu'autant d'exilés rentrent du Ghana où les autorités ivoiriennes ont régulièrement tenté de les rapatrier. Ces familles ont été accueillies sous les auspices du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et du Service d'Aide et d'Assistance aux réfugiés et apatrides du ministère ivoirien des Affaires étrangères. On estime le nombre total d'exilés ivoiriens à travers l'Afrique à 58 000 mais il n'est pas toujours facile de les convaincre de rentrer chez eux.

Après plus de cinq ans d’exil, une trentaine de réfugiés parmi lesquels une dizaine de familles et beaucoup d’enfants, ont foulé de nouveau le sol de leur pays, en provenance du Ghana.

Le Ghana, le Liberia et la Guinée sont les pays qui comptent le plus gros contingent d'exilés. Depuis la crise post-électorale, le Ghana n'avait vu revenir au bercail que quatre personnes, en juillet dernier, dont l'ex-ministre de la Défense de l’ex-président Laurent Gbagbo, Kadet Bertin.
 

Difficile de convaincre
 

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir multiplié les démarches et missions de sensibilisation pour convaincre ces exilés de rentrer. Néanmoins, le dernier voyage, au Ghana, de la ministre de la Solidarité, Mariatou koné avait été parfois mouvementé.

Celle-ci, en effet, s’est heurtée à un refus catégorique de ses compatriotes de croire aux promesses de réconciliation, de pardon e de réintégration que leur garantissait l'Etat ivoirien. Ces indécis  avançaient tantôt l'argument politique de la légitimité du président Alassane Ouattara, tantôt la crainte d'être arrêtés ou maltraités à leur retour.

A cela, les autorités d'Abidjan répondent que la réintégration scolaire des enfants et la réintégration professionnelle des adultes sont garanties aux exilés ivoiriens.

rfi.fr

 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 13:11 Donald Trump veut rassembler "un pays très divisé"