Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Université Assane Seck de Ziguinchor : Les chantiers exclusifs de six (6) laboratoires du Président Macky Sall retardés


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 22 Avril 2016 || 36 Partages

Université Assane Seck de Ziguinchor : Les chantiers exclusifs de six (6) laboratoires du Président Macky Sall retardés
Le rêve du Chef de l’Etat, Macky Sall de voir les universités du Sénégal dans le top 100 des meilleures universités du monde à l’horizon 2020-2025 pourrait ne pas être réalisé.  A l’Université Assane Seck de Ziguinchor, cette ambition du Chef de l’Etat qui loin d’être utopique, connait un grand retard. Et pour cause, les constructions de ces six (6) laboratoires que l’administration universitaire, avec à sa tête le Recteur, le Pr Kourfia Kéba Diawara, est loin de sortir des terres bien que les travaux aient démarré. «Les retards que nous venons de constaté sur les travaux pourraient avoir des conséquences sur les délais de livraison », a d’emblée reconnu le Pr Kourfia Kéba Diawara.
 
Mais pour le chef du chantier, Ibrahima Mamadou Ly, «nos travaux, après un temps d’arrêt, ont été retardés par les plans. D’ailleurs, j’étais obligé de me rendre à Dakar pour récupérer ces plans auprès de mes supérieurs. Mieux, je dois vous avouer le plan architectural n’était pas aussi disponible. Pour accélérer les travaux, nous allons renforcer nos équipes afin que nous puissions respecter les délais de livraison», dira-t-il. D’un coût de 180.000.000 FCFA, «nous sommes convaincus que les délais que nous avons fixé à ces entrepreneurs ne seront pas respectés.
 
Pis, nous avons même constaté que les bureaux de contrôle, une fois à Ziguinchor et plus précisément à l’Université Assane Seck, ne nous consultent même pas. En rapport avec le Ministère de l’Enseignement supérieur, nous allons les obliger à venir nous rencontrer et les faire viser», se désole M. Diawara qui reconnait que le Chef de l’Etat, Macky Sall multiplie les investissements à l’Université Assane Seck de Ziguinchor pour une meilleure qualité de l’enseignement et des conditions de vie des enseignants, des étudiants. Dans la foulée l’administration universitaire de Ziguinchor s’est félicité des travaux d’extension et de réhabilitation des universités publiques dans le cadre du Programme de gouvernance et de financement de l’enseignement supérieur axé sur les résultats ( PGF-Sup), d’un coût total de 34 milliards de francs CFA.
 
Devant cette kyrielle de promesses non tenues, les autorités universitaires ont relevé l’urgence de corriger ses impairs. Des entrepreneurs gagnent des marchés de constructions pour ensuite faire ce qu’ils veulent sans qu’il ait un suivi. C est anormal. Des lenteurs dans la livraison des infrastructures sont déplorables d’autant que l’autorité contractante respecte son engagement financier. Quand un entrepreneur installé à Dakar gagne un marché pour ensuite procéder à la sous-traitance, c’est un problème. Ça ne marche pas. Il faut que l’Etat prenne ses responsabilités. Il y a un laisser-aller total. Il faut que ces entrepreneurs soient sanctionnés pour le retard de livraison des infrastructures dans notre temple du savoir », a regretté l’étudiant, Babacar Diédhiou.
 
«Faire de l’Université Assane de Ziguinchor un pôle d’excellence et de réussite» : tel est l’engagement du Recteur, le Pr Diawara et son équipe qui ne veulent plus revivre la même situation, c’est-à-dire, sur le retard qui avait été enregistré sur les 17 chantiers qui avaient été lancés dans le cadre des réformes de l’université et qui avaient tardé à être livrés. C’était sous le magistère du Recteur de l’époque, le Pr Ahmadou Tidiane Ba.
igfm

DakarFlash3



Nouveau commentaire :