Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



VIOL SUIVI DE GROSSESSE : L’étudiant en droit se tape la petite fille en classe de 5ème


Maawa Thioune alias Moussa Ndiaye, étudiant à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Dakar n’a décidément rien compris de ses cours de droits. En effet le sieur Ndiaye n’a rien trouvé de mieux à faire si ce n’est entretenir des relations sexuelles avec une petite fille en classe de 5em. Actuellement la môme est enceinte de 18 semaines de son bourreau.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 8 Août 2016 || 2391 Partages

Les faits remontent au cours du mois de mars dernier. Ce jour-là Ami Collé Dieng quittait son domicile vers 10 heures pour aller à l’école. En cours de route, elle est interceptée par son petit ami qui l’invite à le suivre et menace de lui faire du mal si elle refusait.

« Je suis descendue du véhicule quelque mettre environs. J’ai constaté qu’il était derrière moi. Aussitôt, il me somma de m’arrêter avec un air très menaçant. Prise de panique, j’ai obtempéré. Il me demande de la suivre sinon il allait me faire du mal. Ainsi donc je décide de la suivre parce que ne sachant que faire » explique la petite fille.

Poursuivant son propos, Ami Collé ajoute « Arrivé à destination, il m’a déshabillé et entretenu des rapports sexuels avec moi. Après il m’a demandé de jamais en parlais à quelqu’un. J’étais tellement déboussolé que je me suis empressée de vite quitter les lieux.  Après ce jour il m y a conduit trois autre fois pour entretenir des rapports sexuels sans préservatifs dans la chambre de son ami a Diamaguene » a ajouté Ami Collé.

Des déclarations balayées d’un revers de main par l’étudiant qui dit avoir couché une seule fois avec la petite et c’était avec le consentement de celle-ci.

«J’ai jamais eu de relations sexuelles forcés avec cette Ami Colle Dieng. Elle est ma copine et on entretenait une relation sérieuse. Un jour je l’ai appelé durant la nuit pour fixer un rendez-vous. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés au domicile d’un de mes amis à Diamaguene où nous avons entretenu des rapports sexuels. Après j’ai pris congé d’elle. La semaine suivante nous sommes  rencontrés à nouveau mais cette fois ci sans faire de rapport. Depuis plus de 5 mois nous nous sommes plus revus » s’est défendu le prévenu.

Le Parquet jugeant le viol comme incertain a demandé à ce que le sieur Ndiaye soit relaxé de ce chef d’inculpation. Par la suite, le maitre des poursuites a requis 5 ans de prison fermes pour les  délits de détournement de mineure et pédophilie. La défense en ce qui la  concerne a plaidé  pour la relaxe purement et simplement arguant que les concernés vivaient une histoire d’amour et que c’est parce que les choses se sont mal tournées que la fille a décidé de tenir une telle version. Finalement le tribunal a décidé de sursoir son délibéré jusqu’au 10 Aout prochain.

Jotay.net


Dakarflash2



Nouveau commentaire :