Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Vendredi de tous les dangers à l’Hémicycle : Les libéraux promettent la bagarre


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 16 Octobre 2015 || 10 Partages

Vendredi de tous les dangers à l’Hémicycle : Les libéraux promettent la bagarre
« Fada ne peut pas être notre président de groupe¸ Abdoulaye Wade a notifié à la présidence de l’Assemblée (nationale) que Fada n’est plus son représentant ; quiconque n’est plus représentant d’Abdoulaye Wade ne peut plus être notre président », a martelé la députée libérale Aida Mbodj. « Chaque fois qu’Abdoulaye Wade me confie une mission, je l’accepterai. Même si cela n’agrée pas mon frère, mon fils ou ma famille, je l’accepterai avec responsabilité, avec beaucoup d’engagement et de détermination. J’ai le combat dans le sang et je me battrais», avertit-elle. 

En matière de combat, libéral Doudou Wade s’est voulu radical, il demande à ses camarades d’y aller si toutefois Modou Diagne Fada les convoque. « Si Fada convoque les 27 que vous êtes, vous y allez. Vous n’y allez pas pour dire ce que vous pensez, vous y allez pour vous bagarrer. Les arguments politiques sont partis, les arguments politiques sont dits, les spécialistes parlementaires ont parlé. Moustapha Niass veut nous obliger à accepter la proposition de Macky Sall, vous n ‘avez pas le droit de l’accepter une seule minute. Vous y allez occuper les sièges, vous les obligez à quitter les leurs, vous vous bagarrez, on suspend la séance et vous revenez. Cela montre que vous avez les mêmes droits qu’eux », suggère-t-il avant de les conseiller sur la posture qu’ils doivent adopter face au président de l’Assemblée nationale.

« Quand vous serez à l’Assemblée nationale, ne considérez pas Moustapha Niass comme votre président. Appelez le par tous les noms, M. le président hold upeur, M le président voleur, M le président menteur, c’est comme cela qu’il faut prendre la parole à l’assemblée nationale. C’est une bataille politique, c’est une bataille physique. Gaston de Fer l’a fait à Paris. En Europe, on a pris des Présidents, il faut montrer à Moustapha Niass qu’il est temps. Autant, il a fait le voyou avec Djibo Kâ autant nous pouvons faire le voyou avec lui. Des conseils approuvés par celle que ses camardes considèrent déjà comme la présidente du groupe parlementaire libéral qui dira : « Doudou Wade nous a donné la recette donc, je pense que cette session 2015 -2016 ne sera pas un long fleuve tranquille ». 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :