Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Violent réquisitoire de Sidy Lamine Niass contre le pouvoir : Macky Sall abdique en fin


Aller en guerre sur plusieurs fronts, on échoue lamentablement. C’est cela que le chef de l’Etat semble comprendre pour abdiquer face à Sidy Lamine Niass. Or, Macky Sall, selon ses proches, ne recule devant rien. L’histoire retiendra qu’il a abdiqué face à Sidy Lamine Niasse qui l’a traité de tyran.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 14 Mars 2017 || 3420 partages || 0 commentaires

Violent réquisitoire de Sidy Lamine Niass contre le pouvoir : Macky Sall abdique en fin
 

Sidy flingue Macky

 
 

Sa sortie était attendue, samedi dernier. Dans les locaux de son groupe de presse, Sidy Lamine a accusé Macky de transformer le Sénégal en prison. Sidy Lamine Niasse a fait ce que les élèves appellent, amener le sujet en évoquant l’affaire Khalifa Sall. Les Sénégalais ont retenu de Senghor, “sa négritude”. Un concept creux parce selon le PDG de wallfadjri, en phrasant, l’écrivain nigérian, “Le tigre ne proclame pas sa tigitude”. D’Abdou Diouf ” Monsieur Forage, Madame Moulin”. Et d’Abdoulaye Wade, “le bâtisseur”. Mais Macky Sall, le peuple retiendra, “Rewmi Dafa Kasso”. Après “Rewmi Dafa MACKY”, a-t-il affirmé à l’entame de son discours.
 

Le marabout-journaliste est allé jusqu’à assimiler, le président de la République au tyran “Firawna”. Pour Sidy Lamine Niasse, “Macky Sall a vendu son nom et le Sénégal. Maintenant, il s’appelle, “Mackyavélique” et il compte l’affrontement et ne lui laissant aucun lopin de terrain dans une bataille épique.
 

De quoi le pouvoir a-t-il peur ?
 

Des représailles maraboutiques certainement !  Ce quand on sait que Sidy Lamine Niass en dépit de sa casquette de Pdg du Groupe Walf, est aussi un marabout, un mollah de surcroit qui compte énormément de talibés Niasséne acquis à sa cause. Me Abdoulaye Wade, le devancier immédiat de Macky Sall, à la tête du pays, ne dira pas le contraire.
 

Car, force est de constater que c’est pour la première fois, à notre connaissance que Macky Sall, président de la République cède à une pression.
 

… Et Macky Abdiqua
 

Qui l’aurait cru ! Suite à la sortie au vitriol de Sidy lamine Niasse, le pouvoir en place a tenté le rapprochement. C’est en ce sens que l’on peut affirmer sans risque de se tromper que le différend entre le groupe Walfadjiri et les tenants du pouvoir est en phase d’être réglé. En effet, le ministre de la Communication et de la Culture, avec à ses côtés le secrétaire d’Etat, Yakham Mbaye, et le Directeur général de l’ARTP, Abdou Karim Sall, a reçu, ce lundi, le Président directeur général du groupe Wal Fadjri accompagné de certains de ses collaborateurs. A l’issue de la rencontre, qui a duré près de trois heures de temps, Yakham Mbaye a fait état d’un consensus en voie d’être trouvé.

 

«Aujourd’hui, avec le ministre de la Communication Mbagnick Ndiaye et le Directeur général de l’ARTP nous avons reçu le PDG du groupe WAL Fadjri monsieur Sidi Lamine Niass accompagné de ses collaborateurs. Nous avons eu une très longue discussion et très fructueuse. Le PDG du groupe Wal Fadjri a mis sur la table des éléments constitutifs de plainte de désaccords relativement à des créances. Nous avons examiné le sujet en profondeur ; il nous a livré des explications et nous lui avons livré des explications. Au terme des discussions, nous avons convenu de revoir le sujet en profondeur. Parce que le contentieux est né dans l’année 2011 et comme l’Etat est une continuité, nous avons décidé de nous revoir, parce qu’en l’état actuel des discussions, nous n’avons pas eu tous les éléments de réponses. Il y a un travail technique à faire et l’ARTP se charge de faire le travail dès aujourd’hui.



Nous avons convenu demain à 12h30 de nous retrouver ici avec les éléments de réponses techniques qui viendront de l’ARTP pour approfondir les discussions et s’il s’agira de prendre des décisions et les autorités compétentes prendront ces décisions. En résumé, Walf a mis des éléments sur la table et tous ces éléments n’étaient pas à notre connaissance et on a convenu de ça. Donc, nous aussi avons mis à la disposition de Walfadjri des éléments et nous avons confronté ces éléments. La conclusion est qu’il y a un éclairage supplémentaire à faire qui sera le travail de l’ARTP et ce travail se fera en toute diligence parce qu’il est compris que dans ce travail, il n y a aucun soubassement politique» a déclaré le secrétaire d’Etat à l’issue de la rencontre.


Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 12:42 Bamba Fall verse dans des menaces