Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Vol d’une mallette d’argent à Golf: le jeune T.S explique comment il a volé les 5 millions FCFA de son père


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 23 Avril 2016 || 1403 Partages

Vol d’une mallette d’argent à Golf: le jeune T.S explique comment il a volé les 5 millions FCFA de son père

Il a seulement 13 ans. Mais cela ne l’a pas empêché de voler les 8300 euros (plus de 5 millions de francs Cfa) de son père qui était parti en voyage en France. Lorsque l’affaire a éclaté au grand jour, Tamsir Sow, le garçon en question, n’a pas voulu tomber seul. Il a, en effet, incriminé tous ceux qui ont, de près ou de loin, touché à l’argent. A la suite de l’enquête menée par la police de Golf Sud, l’affaire passe devant le tribunal départemental de Dakar le 25 avril prochain.

C’est un jeune garçon téméraire qui a fait face aux enquêteurs de la police de Golf Sud. Toutes choses qui font que Tamsir Sow – puisque c’est de lui qu’il s’agit- n’a pas hésité à faire des aveux circonstanciés. Mais, faut-il le préciser, il n’a pas voulu tomber tout seul, puisqu’il a emporté dans son naufrage toutes les personnes qui ont goûté à cet argent, issu du vol.

«J’ai effectivement subtilisé la somme de 8300 euros (plus de 5 millions de francs Cfa) appartenant à mon père, Oumar Sow qui est présentement en voyage France. J’ai trouvé cette somme dans une sacoche à l’intérieur de sa valise qui était verrouillée par un code que j’avais mémorisé en espionnant mon père quand il l’ouvrait», a avoué le jeune garçon qui a précisé aux policiers que, lorsque sa mère est partie en voyage, le nommé Abdou Khadre Mbengue l’a incité à voler et à lui remettre les bijoux de celle-là.
«Après lui avoir remis les bijoux, on est allé voir un bijoutier, mais celui-ci nous a dit que ce n’était pas de l’or. Par la suite, il m’a demandé d’aller chercher un téléphone portable et un appareil photo numérique dans la valise de mon père. C’est dans ces circonstances que j’ai découvert deux enveloppes contenant la somme de 10 000 euros et lorsque j’en ai informé Abdou Khadre, il m’a sommé de rapporter un billet», a-t-il encore confié, précisant : «C’est ainsi que je lui ai remis un premier billet de 50 euros. Et par la suite, je lui ai progressivement remis six billets de 500 euros et neuf billets 100 euro. Au total, je lui ai remis la somme de 3500 euros».

Ahuri par les dépenses exorbitantes de l’élève, le surveillant avise sa mère

Et comme il avait de l’argent en abondance par devers lui, il en a profité pour amener ses camarades de classe au restaurant ou dans des lieux de divertissement, tels que Magic land et Sea Plazza, etc. «J’ai aussi offert des sommes d’argent à beaucoup de mes camarades. C’est ce qui a attiré l’attention du surveillant, M. Abdoulaye Thiandoum, qui m’a interpellé sur l’origine de cet argent. Mais je lui ai répondu avoir reçu la somme de 50 000 francs Cfa de mon père. Ainsi, après avoir évalué, il s’est aperçu que j’avais déboursé beaucoup plus. Sur ce, il m’a interpellé une dernière fois où je lui ai déclaré avoir ramassé un montant de 200 000 francs Cfa en face du domicile du lutteur Balla Gaye 2», renseigne encore le garçon.

Un argument trop léger qui n’a pas convaincu le surveillant. Pour en avoir le cœur net, ce dernier a appelé la mère du jeune garçon, avant de commencer à collecter l’argent qu’il avait distribué à ses amis de classe. Mais, précise-t-il, puisque son père ne se doutait pas jusque-là qu’il avait subtilisé son argent, il a continué à gaspiller.

La mère de deux de ses camarades exige sa part du gâteau

C’est à la veille des fêtes de pâques, raconte-t-il, après la descente de l’école, que ses camarades M. G. et Nd. O. G. lui ont demandé de les suivre pour le présenter à leur maman Nd. A. Bassel. Sur place, dit-il, cette dernière qui lui a dit qu’elle était au courant des sommes d’argent qu’il offrait à ses enfants et lui a demandé sa part du gâteau. C’est ainsi qu’il lui a remis la somme de 5 000 francs Cfa, avant de lui communiquer son numéro de téléphone.

Et dès le lendemain, poursuit-il, la dame l’a appelé pour lui demander de l’argent. «Je lui ai alors remis la somme de 150 euros (environs 98 000 francs Cfa). Et c’est elle même qui a fait le change avant de nous accompagner au Magic Land et dans les autres lieux de divertissement où nous nous sommes rendus», a dit le mineur.

Le garçon de 13 ans, qui n’a pas hésité à citer ces complices qui ont eu à bénéficier de ses largesses, a également expliqué que la dame Bassel lui avait présenté à plusieurs de ses frères et sœurs, à qui il a eu à remettre de l’argent. «Ainsi, j’ai offert au nommé M. Bassel deux billets de 50 euros (32 500 francs Cfa) de même qu’E. H. M. Bassel, un téléphone portable de marque J7 et la somme de 100 000 francs Cfa. Et enfin, à la nommée S. Bassel, un premier montant de 50 000 francs Cfa, puis un autre de 30 000 francs Cfa. D’ailleurs, cette dernière nous a une fois accompagnés au Magic Land, mes amis et moi», s’est confié le mis en cause.

Les parents de ses camarades et voisins en profitent à gogo

Poursuivant, il indique: «Outre les membres de la famille Bassel, il a remis 15 000 francs Cfa au nommé M. Fall, 10 000 francs Cfa à la dame Nd. G. Diack qui lui a également vendu un téléphone de marque Samsung J1 Ace et 15 000 francs Cfa à son frère M. Diack. Il a également acheté au nommé G. Niang un Iphone 6, un appareil photo numérique et un portable de marque Samsung, le tout pour un montant de 415 000 francs Cfa.

Interrogé sur les opérations de changes effectués, il déclare qu’il n’en a effectué que quelques unes. Car son jeune âge commençait à susciter la méfiance des cambistes. «C’est pourquoi j’effectuais des opérations par l’intermédiaire des nommés Nd. S. Bassel, A. Kh. Mbengue et B. Cissé à qui j’ai remis la somme de 65 000 francs Cfa et confié à Ch. T. Badiane la somme de 50 000 francs Cfa», dit-il.

Face à de telles accusations, les personnes citées par le jeune garçon, dans cette affaire rocambolesque, ont tous fait des aveux circonstanciés et reconnus leur implication à cette invraisemblable opération.
Comme le gamin, elles se retrouveront à la barre du tribunal, lors du procès prévu ce 25 avril au tribunal de Dakar.

Seneplus


Dakarflash2



Nouveau commentaire :