Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Vote du Code de la presse : Bougazelli et Cheikh Seck s’attaquent à la revue de presse, Aïda Sow Diawara s’alarme...


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 21 Juin 2017 || 274 partages || 0 commentaires

Le vote du Code à la presse n’est pas passé comme lettre à la poste. Pendant six tours d’horloge, les députés ont débattu sur les différents points avant de l’adopter. Certains parlementaires ont profité de l’occasion pour faire le procès de la presse. 

Dans cet exercice, les députés Seydina Bougazelli et Cheikh Seck n’ont pas raté les « revueurs » de presse. Pour Cheikh Seck, la façon dont certains font la revue de presse est inadmissible. 

« Normalement, la revue de presse doit être fidèle à ce qui est écrit dans le journal, mais quand on écoute les revues de presse, on sent nettement qu’il y a extrapolation », déclare le maire de Ndindy. 

Son collègue Bougely assimile certains revueurs de presse à l’âne qui braie. «C’est aberrant quand un journaliste fait du «bambay bayane » (griotisme) en direct et sans gêne. On a plus envie d’écouter la revue de presse à cause de ces dérives ». 

La députée Aïda Sow Diawara, elle, s’est particulièrement attaquée aux programmes qui ne cadrent pas avec nos réalités socio-culturelles. «La grande bataille à gagner, c’est celle des contenus. Nous subissons des agressions morales permanentes par rapport au contenu des programmes de nos radios et télévisions. 

En plus de cela, des publicités mensongeres sont diffusées à longueur de journée soit à propos de produits cosmétiques pour la dépigmentation ou pour la promotion des tradipatriciens », a dénoncé le maire de Golf Sud.

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >