Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Vote du budget du ministère de l’agriculture, sans débat: Quand nos députés “déshonorent” à nouveau la République


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 9 Décembre 2015 || 10 Partages

Vote du budget du ministère de l’agriculture, sans débat: Quand nos députés “déshonorent” à nouveau la République

Le projet de budget 2016 du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural est arrêté cetteannée  à la somme de 175.214.423.000 francs CFA, contre 165.636.350.740 en 2015. Ainsi, on constate nettement qu’il y a une hausse. Mais celle-ci n’inquiète guère les députés qui ont décidé de voter sans débat le projet de budget.

En effet, à l’entame, Moustapha Cissé Lô, l’un des vice-présidents de l’Assemblée nationale qui préside la séance plénière a soutenu : “Un de nos collègues souhaite un vote sans débat du projet de budget, vu les résultats réalisés par ce ministère. Un autre voudrait qu’on passe au débat même s’il reconnait ces résultats”. Aussitôt, il a ajouté que  “Nos consultations ont donné 45voix  favorables au vote sans débat, trois contre et une abstention. Donc le projet de budget est adopté sans débat”, conclut-il.

Ainsi, le budget 2016 du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, arrêté à la somme de 175.214.423.000 francs CFA, a connu une hausse de 9.578.072.260 francs CFA, soit 5,78 % de plus sur le montant alloué en 2015 à ce département.

Mais au-delà de ce vote, l’assemblée nationale pâtit à nouveau lamentablement au vu et au su de tous. Lorsque les représentants du peuple qui sont au nombre de 150 brillent par leurabsentéisme  au point de ne pas pouvoir atteindre 50 présents. Lorsque ceux là qui sont présents n’ont aucun mot à dire au point de voter sans débat un budget d’un ministère, qui de surcroit connait une hausse, en prétextant que ledit ministère a produit des résultats l’année précédente, y a de quoi s’inquiéter.

On le sait, l’appréciation d’un budget se fait non seulement à travers les résultats précédemment obtenus, mais à travers les différents programmes envisagés. Refuser d’apprécier l’opportunité et la budgétisation de ces dits programmes révèle un manque notoire d’intérêt, de la part des députés, de ce qui doit se faire; Si ce n’est une ignorance caractérisée de leur rôle ainsi que de leur responsabilités.


DakarFlash3




1.Posté par Belphegor le 09/12/2015 17:51
La plupart de nos dépités ne sont pas outillés pour ce travail .

Nouveau commentaire :