Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


« Y en a marre ne peut plus revendiquer le statut de mouvement citoyen »


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 18 Avril 2017 || 25 partages || 0 commentaires

 

Du point de vue du responsable apériste Abdoulaye Khouma,  «les membres du mouvement Y en a marre viennent de tomber le masque en annonçant leur décision de prendre part aux élections législatives du 30 juillet prochain».

Assimilant les camarades de Fadel Barro à des «politiciens encagoulés, ce membre de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer), qui nous a saisi par voie de communiqué, assure que ces derniers ne devraient plus revendiquer le statut de mouvement citoyen. «Les membres de Y en a marre ont dévoilé leurs ambitions intimes en décidant de briguer le suffrage des Sénégalais. Ils disaient avoir pour ambition d’être des garde-fous mais ce revirement de situation prouve à ceux qui en doutaient encore que ce sont des pouvoiristes et des affairistes à la solde d’obscurs lobbies indique Abdoulaye Khouma». Dans la même veine, il assure qu’au moment où le Sénégal traverse une douloureuse période de deuil national consécutive au douloureux incendie qui a fait pas moins de 29 morts au Daaka, les têtes de file de Y en a marre étaient en festivité à Paris où un concert était organisé.

C’est paradoxal que de telles personnes prétendent nourrir une quelconque solidarité avec les Sénégalais» assure Abdoulaye Khouma, tout en laissant entendre que le rassemblement organisé par ledit mouvement le 7 avril dernier était de mauvais augure pour la nation. «Il n’est pas interdit de s’opposer mais il faut être pondéré aussi bien dans le fond que dans la forme. Y  en a marre voulait un vendredi noir à la place de l’obélisque mais au final nous nous sommes retrouvés face à une semaine noire  avec l’incendie du marché central de Kaolack, l’incendie du Daaka, du quai de pêche de  Saint-Louis, du foirail de Mbao ou encore du ranch de Doly. Et pendant ce temps, au lieu de compatir, l’opposition entretient des agitations puériles et intéressées autour du fichier électoral tandis que l’Etat a fait son devoir en allant de manière diligente auprès des sinistrés» ajoute-t-il.

Par Mohamed NDJIM


DakarFlash3



Nouveau commentaire :