Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Yakham Mbaye : « Sidy Lamine Niasse a organisé un meeting politique juste pour des taxes fiscales qu’il refuse de payer à l’Etat»


Yakham Mbaye, le secrétaire à la communication a tiré à boulets sur Sidy Lamine Niasse, le patron de Walfadjri qui, selon lui, « au lieu de payer des taxes fiscales relatives aux 19 fréquences que l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) lui a octroyées, s’est permis de faire un grand meeting politique avec des opposants en direct sur sa télé et d’annoncer une marche sur le Palais

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 12 Mars 2017 || 4307 partages || 0 commentaires

Rappelons que Sidi Lamine Niasse s’est exprimé sur l’actualité politico-sociale du pays samedi dans les locaux du groupe WAL FADJRI avec comme invité les opposants sénégalais dont Doudou Wade, Cheikh Bamba Dièye, Mouth Bane. Yakham Mbaye sur la RTS n’a pas ainsi raté le PDG du groupe Walf Fadjri. 
  
Morceaux choisis : « C’est un patron de presse qui a lancé cette idée de marche sur le Palais et c’est la liberté d’expression qui le lui a permis de dire cela. Ce n’est qu’au Sénégal qu’on peut voir un patron de presse se servir de sa télé, organiser un plateau, inviter les opposants au régime et faire un meeting politique en direct. Il a dit qu’il avait déjà organisé une marche à la place de l’indépendance et que cette fois ce sera au Palais. En décryptant cette sortie, on se rend compte que c’est juste un problème d’ordre personnel qui est mis en avant. L’Etat lui avait donné des fréquences et il ne s’est pas acquitté des taxes fiscales et il appelle à une manifestation au Palais. Mais, dans quel pays sommes-nous. La vérité est que Sidy Lamine Niasse a commis un expert pour qu’il lui fasse l’état de sa société en difficulté financière et aussi un juge pour qu’il fasse aussi l’inventaire de l’actif et du passif. C’est ainsi que l’ARTP lui a alors signifié avoir octroyé 19 fréquences, alors que Sidy Lamine ne s’est pas acquitté des taxes fiscales y affairant. Il s’est trouvé qu’il devait plus de 500 millions FCFA à l’Etat. Mais, à écouter Sidy Lamine, c’est comme si il disait j’ai pris 19 fréquences, je ne les ai pas utilisées, donc, je ne paie rendu tout et si on me demande de payer ces taxes, je vais organiser un meeting politique en direct sur ma télé et après organiser une marche au palais. Dans quel pays sommes-nous ? Mais nul n’est censé ignorer la loi et le Sénégal a ses lois et règlements et l’Etat a le droit régalien de les faire respecter », a longuement expliqué Yakham Mbaye samedi dans l’émission Xibar yi sur la RTS avec Mama Moussa Niang. 

« Même les étrangers qui débarquent au Sénégal sans comprendre le wolof ou le français dès qu’ils tendent l’oreille sont conscients qu’il y a une liberté d’expression au Sénégal avec tout ce tohu-bohu médiatique dans les radios, les télés et les radios. S’il y avait de la dictature et du despotisme au Sénégal, ça n’allait pas se passer comme ça. Ces critiques par rapport à la restriction de la liberté d’expression sont non fondées et n’émeuvent en aucun cas le président de la République, car il est occupé à faire avancer et émerger l’économie du pays.  Le ministre de l’Intérieur n’a interdit que moins de 2% de marches sollicitées cette année, alors qu’on ne nous dise pas qu’il n’y a pas de liberté d’association et d’expression au Sénégal. Maintenant des marches pouvant troubler l’ordre public ou menacer les institutions, le ministre de l’Intérieur a le devoir républicain de les interdire », a ajouté le membre de du secrétariat exécutif de l’Alliance pour la République (APR). 

avec leral.net

Dakarflash4



Nouveau commentaire :