Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Yaya Jammeh écourte son voyage en Turquie et « Bunkerise » Banjul


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 15 Avril 2016 || 300 Partages

Yaya Jammeh écourte son voyage en Turquie et « Bunkerise » Banjul

La manifestation des opposants hier dans la banlieue de Banjul, a donné des sueurs froides au président gambien qui est présentement en Turquie pour les besoins du sommet de L’OCI, au point qu’il a décidé d’écourter son voyage.

Selon Freedomnewspaper.com, « après avoir été informé au sujet de la manifestation, Jammeh a commencé à crier sur tout le monde autour de lui » et « Jammeh, qui était censé revenir en Gambie, le dimanche est si agité qu’il a informé toute sa délégation qu’ils rentraient tous vendredi (aujourd’hui).

Le journal de préciser que sur intervention de son épouse, avec qui il aurait eu un échange houleux parce que cette dernière ne voulait pas qu’il rentre prématurément, en renonçant aux rencontres avec de potentiels investisseurs, le président gambien a finalement décalé son retour d’une journée. Et c’est finalement samedi soir que son avion se posera à l’aéroport international de Banjul.

Déploiement militaire, réquisition des officiers, méfiance réciproques et craintes d’arrestations chez les officiers…

En attendant de poser pied dans son pays, « Jammeh a déjà ordonné des mesures urgentes : Le Pont de Denton, un des principales voies d’entrée dans Banjul est fermé et le secteur du palais est bouclé. Les forces de sécurité ont été déployées partout et tous les officiers de l’armée ont été informés qu’ils doivent travailler 24/24, et que personne ne devait rentrer chez lui.

A en croire freedomnewspaper.com, l’homme fort de Banjul a donné l’ordre de « surveiller » le général Saul Badji, commandant de la garde républicaine, dont il y a « une forte présence militaires devant sa résidence ». D’ailleurs, le journal croit savoir que ce dernier aurait intérêt à être sur ses gardes. Surtout que le général Joseph Bassen, promu récemment général, a été appelé au palais. Et pour le journal, qui cite un agent des services de sécurité du palais, cela veut dire qu’il y a « quelques choses d’important » qui se prépare. En outre, la source note que la situation serait « très tendue » au palais et « les officiers militaires ne se font pas confiance les uns les autres ». Aussi, ils craignent tous que Jammeh arrête certains d’entre eux, quand il arrivera demain.

Une manifestation-surprise à la base de tout

Une manifestation a éclaté hier dans la localité très peuplée de Serekunda, en banlieue de Banjul. Les manifestants exigent des réformes politiques en vue de l’élection présidentielle, prévue le 1er décembre 2016. Surtout après la nomination de Alieu Momar Njie, un proche de Yaha Jammeh, comme président de la commission électorale qui doit organiser la présidentielle de 2016.

Les protestataires ont profité de l’absence du président Jammeh en voyage en Turquie, pour prendre de court les forces de sécurités, qui ne se sont pas fait prier pour réprimer la marche pourtant pacifique. Plusieurs personnes ont été blessées et/ou arrêtées. Et parmi la quarantaine de personnes interpellées, figure le leader de l’opposition (Ousainou Darboe de la United Démocratic Party (UDP).

A noter que la Gambie dirigée d’une main de fer par Yaya Jammeh qui va briguer un 5ème mandat après 21 ans de pouvoir, ne connaît quasiment pas de manifestations. la dernière la plus importante a eu lieu en 2000, avec une marche des étudiants qui avait été matée dans le sang.

Freedomnewspaper.com


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 06:52 Ucad : Le Saes décrète trois jours de grève