Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Youssou Ndour plaide pour un «Wemba day», le 24 avril de chaque année


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 6 Mai 2016 || 431 Partages

 

Papa Wemba doit rester immortel. C’est l’avis du chanteur Youssou Ndour qui propose de célébrer le «Roi de la Rumba», le 24 avril de chaque année.

 

Il marque une petite pause à l’entrée, avant de se diriger vers la grande salle de l’Ambassade de la République démocratique du Congo (Rdc) à Dakar. Dans un coin de la pièce, est installée une table sur laquelle sont déposées des gerbes de fleurs et une photo de Papa Wemba. Youssou Ndour écrit dans le livre d’or pour témoigner son éternelle amitié au défunt roi de la «Rumba». Sur l’écran de la télévision, défilent en direct, les images des obsèques de l’artiste congolais. Une dernière messe en hommage à Papa Wemba. L’instant est empreint d’émotion. «Ce 11 mai, le monde entier va célébrer l’anniversaire du décès de Bob Marley. Chez nous, en Afrique, les jeunes doivent prendre des initiatives, le 24 avril devrait être un «Wemba day», afin d’immortaliser cette lumière, cette inspiration, ce leadership que symbolisait Papa Wemba. Ce serait bien que les jeunes prennent cette initiative et dédient chaque 24 avril à Papa Wemba. Cet anniversaire sera dénommé le «Wemba day», plaide le roi du «Mbalax». Youssou Ndour s’était rendu à l’Ambassade de la République Démocratique du Congo pour présenter ses condoléances, suite au décès d’une des icônes de la musique congolaise.

De son vrai nom Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, Papa Wembu est décédé le 24 avril dernier en Côte d’Ivoire, des suites d’un malaise en plein concert. Dix jours après, les Congolais lui ont rendu le dernier hommage. Youssou Ndour, s’adressant à son Excellence Nicolas Fataki Lungele Mussambya, Ambassadeur de la RDC au Sénégal, dira que le décès de Papa Wemba est une grande perte pour le continent africain. «Papa Wemba est un grand frère, un ami avec qui j’ai énormément échangé. Je suis venu pour témoigner à l’Ambassadeur toute la reconnaissance du Sénégal envers Papa Wemba qui aimait beaucoup ce pays. J’ai eu écho que quelque chose se prépare à Kinshasa et je voudrais lui dire que c’est avec un grand plaisir que je vais y participer», fera-t-il savoir, la voix étreinte par l’émotion. Tout comme Youssou Ndour, d’autres ténors de la musique sénégalaise : Oumar Pène et Ismaël Lô étaient présents, mercredi dernier : à l’Ambassade de la RDC, pour rendre un dernier hommage au roi de la «Rumba».

 

 

omar peneOUMAR PENE, LEADER DU SUPER DIAMONO : «Sa disparition soudaine fut une désagréable surprise»

«Nous avons perdu un ami, un collègue et quelqu’un qui a beaucoup fait pour la musique africaine. Papa Wemba est une voix unique et c’est une grosse perte pour tous les artistes africains. Quand un homme comme lui disparaît, ça touche beaucoup de gens, mais surtout la communauté artistique. Sa disparition soudaine fut une désagréable surprise. Il est mort sur scène. C’est douloureux, mais c’est la vie.»

 

ismaila loISMAEL LO, ARTISTE MUSICIEN : «Il n’y a pas de mots pour le qualifier»

«Aujourd’hui, toute l’Afrique pleure Papa Wemba. Et même le monde entier. Il était un homme merveilleux. Aujourd’hui, son talent est à la hauteur de l’hommage qui lui est rendu, notamment dans son pays, au Sénégal et partout dans le monde. C’était un homme talentueux d’une dimension exceptionnelle. L’Afrique a perdu un de ses dignes fils sur le plan culturel et humain. A chaque fois que je rencontrais Papa Wemba, c’était un intense bonheur. J’ai eu à connaître la Téranga congolaise, parce qu’il a eu à me recevoir chez lui. Perdre la vie en plein concert, c’est dramatique. Il n’y a pas de mots pour le qualifier.»

lobs


DakarFlash3



Nouveau commentaire :