Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Ziguinchor : le vendeur de charbon interpelé, porteur de haschich, yamba et des faux billets


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 25 Avril 2016 || 281 Partages

La police vient de réussir un grand coup à Ziguinchor. Elle a cravaté, ce samedi, un caïd de la drogue dure, Boubacar Faty, avec six boulettes de haschich, du chanvre indien et des faux billets de banque. Il sera présenté ce lundi au Procureur.

  

C’est dans la nuit du samedi que les services de la police ont été avisés de l’existence d’un intense réseau de trafic de drogue au quartier Tilène. Les éléments de la brigade de recherches effectuent aussitôt une descente sur les lieux pour en savoir plus. Une initiative heureuse, car sur le chemin du retour, ils vont mettre dans le panier à salade Boubacar Faty, né en 1963, vendeur de charbon, domicilié à Tiléne central. «C’est suite à une dénonciation anonyme que les éléments de la brigade de recherches, après une planque minutieuse autour de son domicile, vont apercevoir un individu en sortir, tenant dans ses mains un paquet suspect. Les agents se rapprochent, pour lui demander de décliner son identité. Tentant de fuir, il a vite été rattrapé par les limiers qui avaient cerné le domicile», renseignent nos sources. Fouillé à corps, Boubacar Faty a été trouvé porteur d’un cornet de chanvre indien et de deux faux billets de mille FCfa. De suite, sa chambre sera perquisitionnée, où seront trouvées, sur une table, six boulettes de haschich d’un poids total de 6,4 grammes. Interrogé au commissariat, il battra sans ambages sa coulpe. Gardé depuis ce week-end, dans les locaux de la police de Ziguinchor, pour trafic de haschich, détention de faux billets et de chanvre indien, il sera présenté, ce lundi, devant le Procureur.

Pour rappel, le 20 avril dernier, les hommes du Commissaire principal de police, Mamadou Lamarana Diallo, à travers la Brigade de recherches, avaient, pour offre, cession, détention et usage de chanvre indien, mis la main sur El Hadji Omar Kane, né en 1972, pêcheur, domicilié à Boucotte et  Mohamed Kondé, né en 1987, apprenti-chauffeur, domicilié à Kadior.  Surpris devisant sur un banc, près de l’école primaire de Kadior, ils ont été arrêtés, après que les limiers les ont fouillés et trouvé sur eux six cornets de chanvre indien et deux mille cent cinquante FCfa. Les policiers ont aussitôt rallié la demeure du trafiquant El Hadji Omar Kane, à Boucotte. La perquisition faite dans sa chambre permit de trouver 50g de chanvre indien dissimulé dans du papier-ciment. Après la durée légale de leur garde à vue, ils ont été déférés au parquet, le 22 avril dernier.

l'obs


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >