Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

​Le coup de gueule d’employés de la Tfm, contaminés au Covid-19 : » Depuis notre confinement, les dirigeants de l’entreprise nous fuient comme le corona (…) Un des cas est tombé en pleine réalisation de Quartier Général (…) »


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 18 Mai 2020 || 651 partages || 0 commentaires

 

« C’est dans les moments difficiles que l’on doit être solidaire, surtout ne pas fuir ses responsabilités » disait un illustre penseur. Contre toute attente, la rédaction de dakarposte a reçu plusieurs appels  téléphoniques de parents entre autres proches d’employés de la Tfm contaminés au coronavirus.
Les mots de ce qu’on peut appeler prosaïquement les  « cas confirmés de TFM »,  mis en quarantaine depuis quelques jours,   nous ont émus, nous ont interpellés…

Leurs employeurs ( Le PDG Youssou Ndour, le DG Birane, Bouba…) gagneraient, pendant qu’il est encore temps,  à prendre conscience que le lien indéfectible entre  eux et ses membres du personnel contaminés devrait se poursuivre, inlassablement, malgré cette période troublée et incertaine.
« Je vous dis, nos patrons nous fuient comme le corona. Nous ne leur demandons pas la mer à boire, mais qu’ils soient au moins présents à nos côtés. Il ne s’agit pas de venir nous rendre visite, mais ne serait-ce que quelques coups de fils avec des mots réconfortants mettent du baume au coeur.   Vous conviendrez avec moi  qu’ aux différentes étapes de cette maladie indescriptible, l’entourage représente une ressource sur laquelle la personne malade peut compter »  fulmine un des malades au bout du fil avec sa femme. Et, cette dernière de nous révéler qu’un autre collègue de son époux, également remonté contre ses employeurs, a renchéri:  » Vous n’êtes pas sans savoir que cette maladie cause une angoisse terrible bref le fait d’être des laissés pour compte est un facteur qui peut déstabiliser le patient et le rendre psychologiquement fragile.  Nous n’avons senti aucun soutien notamment financier. Nous nous attendions à un soutien moral de nos boss, hélas rien. J’ai lu un peu partout qu’ils sont les instigateurs de ce dépistage massif.C’est archi faux. C’est le réalisateur Mao qui , de bonne grâce, a eu cette bonne initiative. Le mérite lui revient donc. Nos dirigeants n’ont pas eu ce principe de précaution qui  relève essentiellement du bon sens.  Je m’explique, il s’agit, pour l’employeur , en tant que citoyen, de mettre en place tous les moyens afin d’éviter une contamination en chaîne, c’est-à-dire de mettre en place tous les moyens pour limiter au maximum les infections éventuelles. Un des réalisateurs contaminés a pourtant chopé la maladie à Tfm. Vous conviendrez avec moi qu’ en cas de contamination d’un salarié et s’il est prouvé que celle-ci a été réalisée sur les lieux du travail, l’employeur sera susceptible de voir sa responsabilité engagée, l’appréciation du risque évoluant cependant tous les jours. Malheureusement, ils  se donnent bonne conscience, c’est à dire qu’ils continuent à proposer, par exemple, l’émission Quartier Général en dépit des risques de contamination. Je m’attendais après l’ébruitement du cas du réalisateur attitré de Quartier Général que nos patrons allègent  cette  production, en utilisant, par exemple, que des caméras sur rails pilotées à distance, afin de limiter le nombre de cadreurs. On aura le moins de personnes possible sur le plateau entre autres »

Nos tentatives de joindre les pièces maitresses du groupe Futurs Médias sont restées vaines.

source : Dakarposte 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :