Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

​Pêche maritime : Le Sénégal et la Guinée Bissau signent un nouveau protocole


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 15 Janvier 2019 || 49 partages || 0 commentaires

​Pêche maritime : Le Sénégal et la Guinée Bissau signent un nouveau protocole
Le  nouveau protocole d’application de la Convention de 1978, dans le domaine des pêches maritimes signé lundi, à Bissau, entre le Sénégal et la Guinée Bissau s’inscrit dans la lignée des précédents textes et s’appliquera dans un esprit de gestion durable de la ressource. 
  
Bonne nouvelle pour les acteurs de la pêche. Après de longues négociations, le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Guèye et son homologue bissau-guinéen Maria Adiatu Djalo Nandingna ont signé, le 14 janvier 2019, à Bissau, le nouveau protocole d’application de la convention entre les  deux pays, dans le domaine de la pêche maritimes. 
  
Le présent protocole d’une durée de deux ans précise les modalités pratiques de mise en œuvre de la coopération dans le domaine de la pêche maritime. Le  nouveau protocole d’application de la Convention de 1978, dans le domaine des pêches maritimes signé entre le Sénégal et la Guinée Bissau s’inscrit dans la lignée des précédents textes. Il permet aux pêcheurs artisanaux et industriels du Sénégal d’accéder aux eaux territoriales de la Guinée Bissau. 
  
 «La République du Sénégal et la République sœur de Guinée-Bissau sont deux pays amis et frères, liés depuis plusieurs décennies, par la culture, l’histoire et la géographie et qui partagent des valeurs et des traditions communes. Ce lien est partiellement illustré par la signature à Dakar, le 1er avril 2016 du dernier Protocole d’application de la Convention dans le domaine des pêches maritimes, lequel a été prorogé par un mémorandum», a rappelé Oumar Guèye. Le mémorandum de prorogation du dernier protocole signé à Dakar, le 1er avril 2016 a pris fin le 31 décembre 2018. 
  
Les deux ministres se sont engagés à renforcer la coopération bilatérale notamment dans le domaine de la pêche, la formation et la mutualisation des moyens pour le suivi, le contrôle et la surveillance des pêches, mais, également pour la recherche appliquée à l’évaluation des stocks halieutiques et à la qualité sanitaire des poissons, mollusques et crustacés. 
  
Selon Oumar Guèye, les résultats satisfaisants du précédent protocole, ont motivé la signature d’un nouvel instrument juridique de coopération bilatérale. « Ce Protocole offre des conditions propices à un développement harmonieux et une croissance soutenue du secteur de la pêche dans nos deux pays. Il donne un cadre légal sécurisé pour nos acteurs du secteur », a commenté le ministre sénégalais de la Pêche et de l’économie maritime.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :