Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

16 ans après la disparition de Senghor : “son” Ps se meurt


20 décembre 2001, 20 décembre 2017. Voilà 16 ans, jour pour jour que rendait l’âme, Feu Léopold Sédar Senghor. Premier président de la République du Sénégal, il est également le fondateur du Parti socialiste (Ps).

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 20 Décembre 2017 || 53 partages || 0 commentaires

Aujourd’hui, qu’il n’est plus là, Le Quotidien dans sa livraison de ce mercredi, note une «dispute autour de son héritage». C’est une bataille de légitimité qui est là entre Ousmane Tanor Dieng, actuel secrétaire général, Aïssata Tall Sall qui a fondé son propre Mouvement politique, «Osez l’avenir» et Khalifa Sall, actuellement dans les liens de la détention et «banni» par l’équipe dirigeante du parti. D’ailleurs, le canard de Yoff rappelle que Khalifa ne pourra pas comme l’an dernier, allait se recueillir devant la tombe du défunt président-poète.
 

Pour EnQuête, le Ps s’enfonce de plus en plus dans une guerre sans merci entre les partisans de Tanor et ceux de Khalifa. Face à ce que ce journal appelle, “jeux d’échecs“, Dr. Maurice Dionne, enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis soutient que “le mois de janvier sera décisif dans la dynamique de dénouement du conflit“.
 

«Le Ps se déchire sur le legs», précise à nouveau le journal de Madiambal. Et, se rappelle de quelques célèbres phrases que ces trois “socialistes” adoraient crier haut et fort. «Si Senghor a quitté l’Ups pour fonder le Bds, c’était pour des valeurs et principes», disait Aïssata Sall.
 

De l’autre côté, Khalifa lui, rétorquait : «nous sommes les vrais héritiers de Senghor qui n’a jamais renié à ses principes ni renoncé à ses ambitions». Pendant ce temps, Tanor tente d’apaiser le climat en estimant que «Senghor nous a légué un esprit d’organisation et de méthode».


Dakarflash6



Nouveau commentaire :