Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

200 milliards FCFA d’Aminata Touré : Amadou Tidiane Wone interpelle Antoine Félix Diome, agent judiciaire de l’Etat et ex-substitut du procureur à la CREI


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 28 Décembre 2017 || 63 partages || 0 commentaires

L’ancien ministre de la Culture, Amadou Tidiane Wone a interpelé Antoine Félix Diome, agent judiciaire de l’Etat et ex-substitut du procureur auprès la CREI (Cour de répression de l’Enrichissement illicite), pour faire toute la lumière sur l’affaire du recouvrement de la traque des biens mal acquis et de la reddition des comptes suite aux 200 milliards FCFA annoncés par Aminata Touré, l’ancien Premier ministre et ministre de la Justice. 
  
«Amath Dansokho avait déclaré que plus de 4000 milliards ont été dilapidés au Sénégal. 
 Aujourd’hui, Antoine Dionne, qui était à la CREI, est actuellement l’agent judiciaire de l’Etat doit éclairer la lanterne des Sénégalais. La reddition des comptes ne doit pas seulement être un slogan. Il faut qu’on sache la traçabilité de nos milliards. On attend aussi le Président Macky Sall lors de son discours de fin d’année. Après la deuxième alternance, le tribunal avait appelé à la CREI, des personnalités pour fouiller dans leur gestion. 

Cinq années après si une personnalité de la trempe de Aminata Touré, qui a été ancien Premier ministre et ancien ministre, déclare avoir recouvré 200 milliards FCFA, il est logique qu’on connaisse la traçabilité et la source de ces milliards pour éclairer la lanterne de l’opinion. D’autant que le président de l’Assemblée nationale a dit n’être pas au courant, alors que la loi rectificative des finances est connue des députés. Donc, il y a anguille sous roche », a déclaré Tidiane Wone dans l’émission Rfm Matin de ce jeudi. 
  
« Au moins, le ministre de l’Economie et des Finances et du Plan ou même un de ses directeurs doivent faire un communiqué clair en expliquant la provenance et l’utilisation de ces fonds afin d’édifier l’opinion. Penser qu’on a dilapidé tous ces fonds n’est pas envisageable car il y a l’OFNAC, le pouvoir législatif et les corps de contrôle. Il y a un manque de confiance au sommet de l’Etat. A l’heure où Ousmane Sonko et Birahim Seck ont réfute les chiffres de Aminata Touré et que certains brandissent l’idée de l’érection d’une Commission parlementaire pour Le substitut du procureur près la Crei (Cour de répression de l’enrichissement illicite), Antoine Dione, a été nommé agent judiciaire de l’Etat », a ajouté l’ancien ministre de la Culture. 
  
En attendant les précisons de Antoine Dionne, agent judiciaire de l’Etat et ex-substitut du procureur auprès la CREI et de Macky Sall lors de son discours de fin d’année, Aminata Touré, elle, a ouvert la boîte de Pandore, en détaillant les 200 milliards recouvrés de la traque des biens mal acquis et de la reddition des comptes 
  
D’après Mimi Touré, les performances ci- après sont à mettre au compte de l’exercice de la reddition des comptes, initié depuis 2012: 
  
1. Dénonciation du montage financier de l’Aéroport Blaise Diagne mettant en cause les intérêts de l’Etat du Sénégal : Gain de 100 milliards par rapport au montant préalablement dû par l’Etat du Sénégal aux créanciers 
  
3. Ticket d’entrée DP World pour la concession du Port de Dakar : 37 milliards 
  
4. Reprise AHS : entreprise estimée à 50 milliards  
  
5. Reprise du complexe immobilier de Eden Rock : 7 appartements à 650 millions l’unité : 4,55 milliards 
  
6. Dettes de Abbas Jaber de la Sonacos : 5 milliards  
  
7. Comptes bancaires de Karim Wade à Monaco : 8 milliards 
  
8. Tahibou Ndiaye : 3 milliards dont une maison estimée à 2 milliards 
  
9. Aida Ndiongue dans l’affaire : 47 milliards  
  
Total effectif : 254,55 milliards 
  
Reste à être payé à l’Etat du Sénégal :  
  
- 113 milliards d’amende assortie à la condamnation de Karim Wade 
  
-138 milliards d’amende assortie à la condamnation de Abou Khalil Bourgi 
  
Opérations en cours de procédure  
  
- Deux appartements dans le 16e arrondissement de Paris au nom de Karim Wade, faisant l’objet d’une demande de confiscation de la part du Parquet Général près la Cour d’Appel de Paris pour le compte de l’Etat du Sénégal. 
  
- Un montant d’un million de dollars correspondant au montant de l’assurance-vie de Karim Wade, saisi au Luxembourg et faisant en ce moment, l’objet d’une procédure de rapatriement. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :