Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

200 morts dans des accidents de la route entre janvier et mai 2017


Le bilan est effarant. «À ce jour, en début mai 2017, nous sommes déjà à 200 morts dans des accidents survenus sur les routes nationales», sert le secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 2 Mai 2017 || 682 partages || 9 commentaires

Pis, selon lui, «si la tendance se poursuit nous serions aux alentours de 800 morts en fin d’année». 
Aubain Jules Sagna s’est ainsi exprimé à Kaolack, en présence du préfet de Kaolack, Fodé Fall et des membres des Forces de la police et de la gendarmerie au terme d’une opération «coup de poing» initiée par le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. 

Une opération menée en collaboration avec la police et la gendarmerie pour constater l’application des dix (10) mesures d’urgence édictées au mois de mars dernier par son ministère pour limiter les accidents mortels. 

«Donc, il est important, qu’à la suite des autorités étatiques que des mesures très fortes soient prises pour renverser la tendance, lutter contre l’insécurité routière notamment avec les dix mesures d’urgence à appliquer à Kaolack et dans les autres régions», a expliqué le secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. 

Dakarflash6




1.Posté par mousseul le 02/05/2017 21:07
Tant qu'il y aura des chauffards illettrés avec des permis arrangés, l'hécatombe va continuer. Il y a trop de tombeaux roulants au pays. On se demande si ce n'est pas avec la complicité de certains services de l'Etat. Le bon sens exige de créer des centres de contrôles techniques des voitures et des engins motorisés. Il est temps de mettre l'accent sur la prévention et la répression que de faire des constats d'accidents.

2.Posté par Adama le 03/05/2017 12:15
L' an dernier, deux voitures devant moi, un camping-car a un pneu qui a éclaté, il était sur la 2 ème voie, il doublait un poids lourd, il lui est passé devant, l' a évité de justesse

3.Posté par Mactar pouye le 03/05/2017 12:18
Malheureusement un accident de plus. Bien entendu il y aura un accusé. Il faut toujours un responsable de préférence en bas de l'échelle c'est plus pratique.
Nous sommes tous confronté aux risques sur la route. D'un côté là pression pour les horaires de l'autre il y a nous les conducteurs. Nous sommes toujours les victimes.
Il va y avoir encore un débat pénible. On va encore lire et entendre il conduisait trop vite ectc...
On a des vies entre nos mains certains collègues font leur possible pour rester dans les clous d'autres font des écarts cela peu arriver à n'importe qui sauf que nous quand on fait trop d'écart le résultat et très souvent hyper visible et avec des effets horribles.
Faisons notre métier, notre passion, notre vie au mieux et arrêtons de tirer sur l'ambulance.
On aura toujours des versions différentes quoiqu'il arrive.
Respectons les autres et apprenons aux moins bon d'être meilleurs. Une petite claqué derrière la tête au collègue qui déconnent peut remettre sur le droit chemin.
Voilà c'est tout pour aujourd'hui vois pouvez reprendre une activité normale.

4.Posté par Pierre le 03/05/2017 12:19
J'aime les commentaires alors qu'une enquête est en cours, il y aura forcément une responsabilité mais il faut attendre les résultats avant de la ramener. Une vie en moins encore sur la route...

5.Posté par Dado faye le 03/05/2017 12:22
je suis écoeuré,quand il y'a un accident entre un bus et un poids lourd,c'est toujours le méme qui est fautif,le chauffeur du camion,il faut arréter d'accuser toujours les mémes!

6.Posté par Charles le 03/05/2017 13:05
et revoir les condition dans lesquelles les visites techniques sont faites

7.Posté par Fatou le 03/05/2017 13:05
il fo des sanctions

8.Posté par Amadou faye le 03/05/2017 13:07
C'est triste mais on se demande dans quel SENEGAL on est ; Incendies accidents routiers et la on nous parle d'une poudre que nos soeurs utilisent pour des plaisirs sexuels et un chavirement de pirogue qui fait objet de plusieurs morts a Toubacouta

9.Posté par Chekh Abdou Khadre le 03/05/2017 13:14
Une desserte maritime; routière; autoroutière ; ferroviaire et bientôt express ferroviaire tout cela pour rallier tout juste...20 km ?
Alors qu'en même temps nous qui sommes de l'autre côté du Sénégal ( hors région de Dakar) l'on se meurt sur les pistes chaotiques, poussiéreux et impraticables pendant 7 á 8 mois l'année!

Nouveau commentaire :