Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

AFFAIRE DEFEX: Le ministre de la Pêche dément, précise et menace


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 26 Mars 2019 || 36 partages || 0 commentaires

AFFAIRE DEFEX: Le ministre de la Pêche dément, précise et menace
Oumar Gueye, le ministre de la Pêche, a fait face à la presse ce mardi, pour démentir avoir fait partie d’un réseau de corruption, dans lequel il aurait reçu près de 9973.02 euros. Réseau dans lequel auraient pris part l’entreprise espagnole Defex et des autorités camerounaises. Devant les journalistes, il a démenti ces informations et promet d’ester en Justice.

                                                                     ‘‘Je n'ai jamais été dans ma vie au Cameroun’’

«En aucun moment, dans l’exercice de mes fonctions ministérielles, je n’ai eu à m’occuper de questions d’armement. Je n’ai jamais été dans ma vie au Cameroun. Je n’ai jamais mis les pieds au Cameroun, même dans l’exercice de mes fonctions. »

                                                                       ‘’Je ne connais ni Defex, ni ses dirigeants’’

« Je ne connais aucune autorité de ce pays, encore moins la société espagnole incriminée dans cette affaire Defex et ses dirigeants. Ces derniers ne me connaissent pas non plus. Aucun des départements que j’ai eu à diriger n’a eu de contacts avec Defex.

                                                                           Versement supposé de 9973 euros

«Un virement suppose un compte bancaire. Je n’en ai qu’un seul au Sénégal, ouvert dans les livres de la banque Atlantique. Et j’ai par devers moi tous les relevés. De l’ouverture du compte à aujourd’hui. Et c’est le seul compte que j’ai. »

 Vous n’y verrez aucun virement de 9973,02 euros  ou de 6 432 328 francs Cfa. Cela n’existe pas. Je n’ai jamais eu de comptes bancaires ni en Suisse, ni en Espagne, ni ailleurs. Le seul compte bancaire que j’ai c’est à la banque Atlantique.»

                                                                                Menaces de poursuites

«Je tiens à dire que je n’entends pas laisser cette affaire passer sans une réaction appropriée. J’estime qu’elle pourrait entacher ma dignité, mon honneur, et ma réputation. Après concertation  avec mon avocat, j’ai  décidé d’envoyer aux différents journaux, des citations directes pour qu’ils apportent la preuve de leurs allégations mensongères et diffamatoires.»


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >