Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Abdou Diagne tue son neveu pour une histoire de porte-clés


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 18 Mai 2017 || 75 partages || 0 commentaires

Abdou A Diagne a comparu hier, devant la barre de la Chambre criminelle de Dakar pour le délit de meurtre de son neveu, Mohamed Cissé. Le parquet a demandé la requalification des faits en coups mortels, avant de requérir 10 ans de travaux forcés. Il sera édifié sur son sort le 16 juin prochain.
 
Artiste sculpteur, célibataire et père de 3 enfants, Abdou Aziz Diagne n'oubliera pas de sitôt la nuit du 1er mars 2011. Ce jour-là, il est rentré chez lui, où il a trouvé son neveu Mohamed Cissé avec qui il partage une chambre. Ce dernier lui a montré un porte-clés qu'il a apprécié avant qu'il ne lui demande de le lui céder. Ce que ce dernier a refusé. 

Le lendemain, rentrant du travail, Abdou A Diagne achète un porte-clés identique à celui de son neveu. Arrivé chez lui, son neveu a cru que c'était le sien. Son oncle lu a fait comprendre qu'il l'a acheté mais il ne l'a pas cru. Furieux, Mohamed Cissé s'en est pris à lui en le traitant de tous les noms d'oiseaux, avant de lui rappeler qu'il a fait emprisonner sa mère en Gambie. L'oncle n'a pipé mot et a regagné la chambre. 

C'est sur ces entrefaites que le neveu est venu lui asséner un coup de pilon. Ce que Abdou A Diagne n'a pu supporter et a riposté en lui portant un coup de couteau. Pris de panique, il alerte les sapeurs-pompiers qui, une fois arrivés sur place, ont trouvé le corps sans vie de la victime gisant dans une mare de sang. 

Le certificat de genre de mort fait état d'une hémorragie interne et externe de grande abondance, causée par une arme blanche longue et pointue. Ils ont également constaté que l'arme du crime qui a été retrouvée dans la cour de la maison, est un couteau de 40 cm de long, taché de sang. 

Le commissaire du Point E qui a dépêché ses éléments sur le lieu du drame, a procédé à l'arrestation de Abdou A Diagne. A en croire l'enquête préliminaire, le mis en cause a reconnu les faits qui lui sont reprochés. A la barre, l'accusé répète qu'il a poignardé son neveu mais il précise qu'il n'avait aucune intention de le tuer.Il dit regretter son acte. 

Le témoin Fanta Diallo, tante de la victime, déclare que le défunt n'a pas digéré le fait que son oncle ait emprisonné sa mère en Gambie. Depuis qu'il a eu écho de cela, il ne pouvait plus supporter son oncle avec qui il se chamaillait régulièrement. "Il y avait une animosité consécutive à l'arrestation de la mère de la victime sur plainte de l'accusé", annonce-t-elle. 

Selon le parquet, ce dossier est un véritable drame familial car l'accusé comparait pour le meurtre de son neveu. Revenant sur les faits, le ministère public soutient que lors des faits, l'accusé avait 39 ans et son neveu 24 ans. Le maître des poursuites demande la disqualification des faits en coups mortels car les deux belligérants se sont bagarrés. Sous le coup de la colère, l'accusé voulait se débarrasser de son étreinte car son neveu était de forte corpulence. 

Le procureur a requis 10 ans de prison ferme et une amende de 200 000 francs. L'avocat de la défense a plaidé la circonstance atténuante au profit de son client. Délibéré au 6 juin prochain. 

L'As 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Février 2020 - 12:11 Le bébé enlevé à Niakhar retrouvé mort à Fatick