Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Abdoulaye Wilane appelle Macky Sall à dialoguer avec l‘opposition


Le parrainage continue à faire jaser. Après la sortie du Pr Abdoulaye Bathily, faisant appel au président de la République à dialoguer avec l’opposition, c’est au tour du porte-parole du Parti socialiste de le rejoindre. Selon Abdoulaye Wilane, Macky Sall doit sursoir au vote de ce projet de loi pour des discussions afin d’éviter des troubles.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 2 Avril 2018 || 75 partages || 0 commentaires

Le député/maire de Kaffrine, Abdoulaye Wilane invite le Président Macky Sall à dialoguer avec l’opposition. 

«Le fil du dialogue ne doit jamais être rompu en démocratie. Les vertus du dialogue, de la concertation, ont fait que partout dans le monde, on a dit que le Sénégal était un pays de dialogue », a déclaré le député/maire de Kaffrine Abdoulaye Wilane. 

Selon lui, «Cela n’enlèvera en rien à l’autorité du Chef de l’Etat et la perception qu’il souhaiterait que les Sénégalais du moment, le reste du monde et demain quel que soit le moment la postériorité retienne de lui l’image d’un homme de dialogue et de concertation ou qu’il continue à lancer un appel, fait preuve d’ouverture avec des gars si tendaient que l’opposition souhaite des gages pour que nous puissions éviter des turpitudes ou des manifestations qui peuvent être source de dérapages, de bavures ou d’actes de vandalismes qui pourraient écorner non seulement l’image du Sénégal, l’image de notre démocratie mais l’image du régime à la tête duquel il (Macky Sall) se trouve depuis 2012». 

 Le maire de Kaffrine estime que : «notre pays n’a aucun intérêt à voir des confrontations ou un contentieux pré-électoral. Et puisqu’on peut l’éviter, tout ce qu’on peut faire pour l’éviter doit être initié par celui qui se trouve être le maître du jeu à la matière». 

Avant de conclure : «Comment expliquez qu’après avoir adopté une constitution par référendum, nous puissions avoir un contentieux pré-électoral simplement parce qu’il est évoqué une modification de la constitution sur une question qu’on aurait pu réglée dans la paix et par le dialogue?».

Dakarflash2



Nouveau commentaire :