Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Acte de pure barbarie : Viol collectif, torture suivie de meurtre sur Ndèye Sokhna Lo


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 4 Octobre 2017 || 344 partages || 0 commentaires

Acte de pure barbarie : Viol collectif, torture suivie de meurtre sur Ndèye Sokhna Lo
 
La dame Ndèye Sokhna Lo a été tuée sauvagement dans la nuit du 20 décembre 2011. En revenant sur les faits, cette dame mariée, mère de 4 enfants avait rendez vous avec la faucheuse cette nuit là. 
L’événement s’est passé aux Parcelles Assainies unité 11 plus précisément. Ses agresseurs n’ont pas eu pitié de l’entraîner dans un bâtiment avant de la dépouiller, violer, battre jusqu'à ce que la mort s’en suive. 

La gendarmerie de la brigade de Keur Massar a pris les choses en main. Une enquête coriace a été  faite. Ce qui les a conduit directement aux mis en cause grâce au téléphone potable volé de la victime. 
Le dénommé Ibrahima Ndiaye fut le premier à passer aux aveux devant les limiers et décrit la scène de crime. Ce qui a permis aux enquêteurs de mettre la main sur les autres agresseurs de Ndèye Sokhna Lo. Le nommé « Modou moto » réclamait 15 mille francs à la dame, sous résistance, l’autre agresseur Hamidou la bâillonne et a maîtrisé ses bras au dos. 
Le viol collectif fut commis toujours sous le regard d’Ibrahima Ndiaye qui suivait la scène sans y participer selon ses dires. 
L’affaire sera délibérée le 07 novembre 2017. Les mis en cause sont accusés d’association de malfaiteurs, meurtre avec des actes de torture et de barbarie, vol en réunion, viol collectif, non assistance à une personne en danger, détention et usage de chanvre indien, détention d’armes sans autorisation administrative.
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :