Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Affaire Caisse d’avance : les vérités du juge Samba Sall sur l’ordonnance de renvoi


L’affaire dite de la Caisse d’avance est dans sa phase de vérité. Le Juge de la deuxième chambre est saisi par l’ordonnance du Doyen des juges d’instruction, qui a trouvé des charges convaincantes, à l’endroit des présumés.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 28 Décembre 2017 || 112 partages || 1 commentaires

En effet, d’après Les Echos, dans sa livraison de ce jeudi, le Juge Samba Sall a pour sa part de vérité, dégagé en touche, les arguments brandis par Khalifa Sall, selon lesquels c’est une pratique trouvée sur place. Cet argument ne saurait prospérer, selon le magistrat instructeur.

Les percepteurs, quant à eux, ont aussi, selon toujours le juge, apporté aide et assistance au maire de Dakar, en mettant à sa disposition 30 millions par mois, en se contentant des simples pièces produites  et sans même jeter un coup d’œil sur les signatures.

En claire, d’après le Doyen des juges d’instruction, Khalifa Sall, le directeur administratif et financièr (Daf) ainsi que tous les autres agents prévenus dans cette affaire ne sont pas exempts de tout reproche, bien au contraire.

Aussi, dans son ordonnance de renvoi, le Doyen des juges a trouvé des charges suffisantes contre Yaya Bodian, comptable de la Division administratif et financière qui a soutenu, «sans être crédité par Mbaye Touré, avoir recours à cette pratique, sur instruction de ce dernier, qui lui demandait d’établir les mandats de payements et les pièces justificatives y afférentes destinées à la gestion de la Caisse d’avance».

Ce qui représente, selon le juge Samba Sall, un aveu  clair, tout comme Khalifa et Mbaye Touré ne peuvent se prévaloir de l’argument consistant à dire que c’est une pratique qu’ils ont trouvé sur place.

«Cela ne saurait prospérer», de l’avis de Samba Sall. Le magistrat instructeur ajoute : «en droit,  un comportement illégal même prolongé ne peut être une cause d’exonération de responsabilité».

En tout, dira le juge d’instruction, dans les colonnes du canard de Front de Terre : «en se comportant de la sorte, les présumés complices ont apporté toute l’assistance nécessaire à Khalifa et Mbaye Touré dans les faits de détournements de deniers publics, et d’escroquerie portant sur des deniers publics.


Dakarflash6




1.Posté par Médoune le 28/12/2017 12:29
vous ne faites que mentir. Nous connaissons trés biens tous les médias qui œuvrent pour lEtat contre KHalifa SALL. arrêtez de toujours mentir...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >