Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Affaire du décès accidentel du motard Massar Diop : les preuves qui font écrouler le “mauvais” procès fait à Ousmane Tanor Dieng


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 23 Février 2018 || 237 partages || 0 commentaires

Quelques heures après que SourceA a évoqué la colère de la Gendarmerie contre le Président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales, accusé d’avoir quitté, avant l’arrivée des Sapeurs-pompiers, le corps sans vie de Massar Diop, le motard qui l’accompagnait, la lumière commence à jaillir.

En effet, c’est un mauvais procès fait à Ousmane Tanor Dieng. Si l’on se fie aux derniers développements de cette affaire qui semble accoucher d’un gros canular. Parce que le chef de file du Parti socialiste avait, d’après plusieurs témoins qui ont parlé, depuis ce matin, à SourceA, non seulement passé plusieurs heures sur les lieux du drame.

Mais aussi, il y a eu mieux. Car lorsque l’accident est survenu, Ousmane Tanor Dieng s’en est ouvert au Colonel M. F. de la Gendarmerie, ainsi qu’au ministre des Forces armées, Augustin Tine. Qui, d’après des témoins qui faisaient partie de la Délégation conduite par Ousmane Tanor Dieng, avaient même demandé à celui-ci de poursuivre son trajet vers Porokhane”.

“Mais l’ancien Directeur de Cabinet du Président Abdou Diouf y a opposé un niet catégorique. Prétextant que son sens de l’Etat lui interdit de dépasser un accident, dont il ignore l’identité des victimes, à fortiori quand il s’agit d’un motard qui était comme son fils. D’autant que la victime était presque un membre de la famille d’Ousmane Tanor Dieng”, rapportent à notre Rédaction des témoins concordants.

D’après des témoignages concordants, voilà ce qu’Ousmane Tanor Dieng a dit au Colonel M.F et au ministre des Forces armées, Augustin Tine, quand ils lui ont demandé de poursuivre son chemin

Me Ousmane Seye, Cheikh Seck député, Imam Moustapha Guèye, Mouhamadou Barro, Seydina Issa Thiaw Laye, Serigne Bassirou Mbacké, Abdoulaye Wilane, entre autres faisaient partie de la Délégation qui accompagnait Ousmane Tanor Dieng. SourceA reviendra, plus amplement, dans son édition de demain samedi. Pour éclairer tous les pans d’ombres qui entourent cette affaire. Car, en vérité, Ousmane Tanor Dieng a, contrairement à ce qui lui est reproché, apporté au défunt motard toute l’assistance qu’un Père de famille aurait dû apporter à son propre enfant.

Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, il a été reproché à Ousmane Tanor Dieng de n’avoir pas attendu l’arrivée des sapeurs pompiers et avait laissé derrière lui le corps sans vie du motard en question. Ce que dément l’entourage du patron des Verts de Colobane.




Actusen


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 11:39 « Ila Touba » : Le prix du péage fixé à…