Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Arrestation du Capitaine Dieye : une raison avancée et des zones d'ombre


Après avoir déposé sa lettre de démission sur la table des autorités de l'armée, le capitaine Mamadou Dieye a décliné son ambition de se présenter à la prochaine Présidentielle pour succéder à Macky Sall. Il a été cueilli par les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie devant les locaux de Dakar Actu où il s'apprêtait à donner une interview à un journaliste. Il serait considéré comme un déserteur.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 12 Mai 2018 || 117 partages || 0 commentaires

Arrestation du Capitaine Dieye : une raison avancée et des zones d'ombre
Pourquoi donc le capitaine Dieye a été arrêté ? Et surtout pourquoi au moment où il devait s'entretenir avec nos confrères de Dakar Actu sur les raisons de son départ de l'armée et de sa candidature à l'élection présidentielle du 24 février 2019 ?  
Selon les explications du colonel Abdou Ndiaye de la Direction des relations publiques de l'armée (Dirpa), il ne suffit pas de déposer sa démission pour quitter les rangs de l'armée. "Pour chaque position, il y a une loi. Si vous n'avez pas encore fait 15 ans, il y a des dispositions qui organisent le départ. Mais il arrive que des gens déposent (leur lettre de démission), mais avant de recevoir une réponse, ils partent en voyage, font un autre travail ou ne travaillent plus. Si vous le faites, vous êtes un déserteur, vous êtes en faute, car vous êtes encore militaire et vous êtes tenu de servir. Et vous devez payer cette faute et être sanctionné en tant que déserteur", a expliqué le patron de la Dirpa au journal "Les Echoos", le 4 février dernier, alors interpellé sur le cas du capitaine Dieye qui reprochait à l'armée de refuser de le laisser partir. 

Cependant, si le capitaine Dieye, qui a été placé en garde à vue vendredi soir, est considéré comme un déserteur, pourquoi attendre le jour de son interview avec un journaliste pour l'arrêter. L'homme n'était pas un fugitif et les services de l'Etat connaissaient bien son domicile. Se cache-t-il, derrière cette arrestation, une volonté de faire taire un homme qui avait des révélations explosives à faire sur les dirigeants de ce régime qu'il considère comme "des vautours" ?  
On en saura rien pour le moment où peut-être même pour longtemps encore. Puisque selon un code régissant les membres de l'armée, tout militaire coupable de désertion à l'intérieur, en temps de paix, est puni de six mois à trois d'emprisonnement. 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >