Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Attentat a la pudeur, Detournement de mineur: Il fait des attouchements a une fille et refugie derriére ses problemes psychiques


Fallou Diouf est-il réellement fou comme il veut le faire croire ou veut-il simplement échapper a la justice ? jugé pour attentat à la pudeur, détournement de mineur et pédophilie sur une fillette de 7 ans, il risque deux ans de prison

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 4 Février 2017 || 525 partages || 0 commentaires

Attentat a la pudeur, Detournement de mineur: Il fait des attouchements a une fille et refugie derriére ses problemes psychiques
« Je suis un malade mental et je suis même des traitements à l’hôpital psychiatrique de Thiaroye ». C’est en ces termes que Fallou Diouf a tenté de noyer le poisson ; lorsqu’on lui a notifié les charges qui pèsent sur lui. Adoptant le système de la dénégation, il a balayé d’un revers de main  les accusations de F.A.S  qui l’accuse d’attentat à la pudeur, détournement de mineur et pédophilie.

Quoi qu’il en soit, il faut dire que  c’est a la suite d’une plainte de la mère de sa supposée victime, au commissariat de Diakhaye que le sieur Diouf a été interpellé. Selon  la dame, le jour des faits, sa fille était partie dans la maison voisine pour jouer. C’est sur ces entrefaites, dit-elle que le petit frère est venu l’informer que Fallou Diouf est en train de faire des attouchements  a sa sœur. Tout de suite la mère de famille qui craignait le pire, est allée sur place, demander au pervers ce qu’il avait fait a sa fille. Mais contre toute attente, ce dernier qui faisait le fou lui a rétorqué « qu’est-ce qu’une fille peut bien faire dans la chambre d’un homme, imagine toi, si tu entrais dans ma chambre, ce que je ferais avec toi ». une réponse qui a eu l’heur de sortir la dame de ses gonds. Mais puisque l’heure n’était pas aux futilités, elle a tout de suite conduit sa fille auprès d’un gynécologue.


Mais par chance, on lui a notifié qu’elle n’avait pas été violée mais que ce dernier a introduit sa main dans ses parties intimes. Entendu a la police, le mis en cause avait reconnu les faits, mais à la barre, il a tout nié. D’après lui, il était dans les toilettes lorsqu’il a aperçu la fille jouer avec d’autres. C’est ainsi, dit-il qu’il leur a sommé de quitter les lieux. « Je n’ai commis aucun acte d’attouchements envers cette gamine » a dit le mis en cause avant de se réfugier derrière ses problèmes psychiques. Une version tout a fait contraire de celle de la fille qui soutient que son bourreau l’a surpris dans les toilettes. Sur ce il l’a entrainée de force jusqu’à sa chambre et c’est au moment d’enlever son pantalon qu’elle a pris la fuite.

Si la partie civile a réclamé un dédommagement de 100 000 francs CFA, le frère du prévenu a abondé dans le même sens que le prévenu en soutenant que ce dernier a des problèmes psychiques-il qu’il était même hospitalisé à l’hôpital de Thiaroye. Le procureur dans son réquisitoire a souligné que le prévenu essaye de tromper la religion du tribunal  en voulant faire prospérer la version  selon laquelle, « il est fou. Ce, alors que renchérit le parquet, au moment de son interrogatoire il a répondu de manière correcte.


Suffisant pour qu’il demande a son encontre, une peine ferme de 2ans. La défense qui pense que l’enfant n’a pas été soustraite sous l’autorité des parents, a indiqué qu’en l’espèce, c’est elle qui s’est déplacée, donc il n’y a aucune autorité. « L’enfant est le tracé des empreintes de ses parents » a dit la robe noire avant de demander au tribunal de le renvoyer  des faits de la poursuite au bénéfice du doute et s’il est coupable, de lui appliquer l’article 50. Finalement, l’affaire a été mis en délibéré jusqu’au 7 février prochain. 
VOX POPuli 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :