Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Au Burundi, toutes les ONG suspendues d'activités pour trois mois


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 28 Septembre 2018 || 132 partages || 0 commentaires

 

Dès ce lundi 1er octobre, toutes les ONG opérant au Burundi seront suspendues d’activités pour trois mois. L’annonce a été faite ce jeudi par le Conseil national de sécurité, présidé par le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza. *

 

Par cette mesure drastique, Bujumbura espère amener les ONG à se soumettre à une loi sur le respect des équilibres ethniques dans le pays. En effet, la loi n°1/01 du 23 janvier 2017 portant cadre général de coopération entre le Burundi et les ONG, est ainsi libellé : “le recrutement du personnel local doit se faire dans le respect des équilibres ethniques et de genre prescrit dans la Constitution de la République du Burundi”.

Soit 60 % de Hutus et 40 % de Tutsis. Un principe de répartition auquel sont astreints les ONG ainsi que l’administration publique et privée.

Une recommandation des Accords d’Arusha

Le respect des équilibres est consigné dans l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi qui a permis, en l’an 2000, de mettre un terme à la guerre civile dans le pays. Réitérée dans la nouvelle Constitution promulguée le 7 juin dernier, la loi confère au Sénat toutes les compétences en matière de vérification et de contrôle.

Mi-Septembre, le Sénat burundais avait annoncé des descentes dans les locaux des ONG pour la vérification des équilibres régionaux. Toutefois, plusieurs organisations non-gouvernementales ont refusé de se conformer à la loi, évoquant des raisons d‘éthique.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >