Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Birahim Seck : « Des ministres disposent de sociétés écrans pour capter la ressource publique »


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 16 Octobre 2018 || 28 partages || 1 commentaires

C’est dans ce cadre que vendredi et samedi derniers, une session de renforcement de capacités des journalistes sur ce fléau a été tenue pour mieux les encadrer dans l’investigation. Le coordonnateur général du forum civil, Birahim Seck, a attiré à cette occasion l’attention des Sénégalais sur le fait qu’il y a beaucoup d’autorités de notre qui disposent de sociétés écrans pour capter les ressources publiques. Le blanchiment de capitaux au Sénégal est une réalité au plus haut niveau de la République. Ce sont des personnes censées protéger ou combattre le blanchiment de capitaux, qui, malheureusement, sont au cœur de ce phénomène nuisible pour le développement du pays. Lors de la session de renforcement de capacités des journalistes sur la lutte contre le blanchiment de capitaux, le coordonnateur général du Forum civil n’a pas manqué de révéler au grand public qu’il existe des ministres et autres personnalités de la République qui disposent de sociétés écrans et qui gagnent des marchés dans le pays. Une chose tout à fait anormale. « Au Sénégal, on a des gouvernants qui disposent de sociétés qui gagnent des marchés. On a aussi des entreprises de personnes qui sont autour de l’Etat qui bénéficient financièrement et économiquement de retombées d’entreprises qui bénéficient des marchés au niveau du Sénégal. C’est un conflit d’intérêts doublé de trafic d’influence. Parce que si ce n’était pas leur positionnement dans la sphère étatique, ces personnes et leurs sociétés n’auraient pas bénéficié de ces avantages. Donc, il y a une rupture d’égalité face aux ressources publiques », a soutenu M. Seck.  Par ailleurs, le coordonnateur a rappelé l’affaire de Panama papers qui a été l’un des grands scandales découverts par des journalistes d’investigations ces dix dernières années.

« Souvent, ce sont des montages financiers qui sont effectués par le biais des sociétés. Et on se rend compte qu’au niveau international, dans les paradis fiscaux, on ne connait pas les propriétaires réels de ces sociétés.  Ce sont des sociétés écrans qui sont créées. Donc, ce sont des milliards et des milliards de dollars qui sont perdus par les Etats par le biais de ce qu’on appelle l’optimisation fiscale », explique-t-il. A cet effet, le conseiller économique, social et environnemental souligne qu’il y a beaucoup de sociétés qui sont créées dans les paradis fiscaux juste pour échapper aux impôts de leur pays d’origine.  Aujourd’hui, pour que le Sénégal puisse échapper à ce banditisme de blanchiment de capitaux surtout en cette période de découvertes de l’or noir et du gaz, le coordonnateur général du Forum civil soutient qu’il est important que les entreprises, qui sont dans le milieu extractif, puissent divulguer leurs propriétaires réels. (…).


DakarFlash3




1.Posté par VANESSA le 16/10/2018 16:40
le massage est un mélange de volupté et de sensualité.
intensément relaxant…
si vous cherchez de nouvelles sensations avec de nouvelles masseuses?
alors appelez nous et choisissez votre masseuse entre:
1- Katoucha taille fine (tein clair naturel)
2- Fa notre drianké maison “” hé mako tipo! “”
3- Astou notre VIP.
Tel - 771439588 - 781701382 -762585782

Nouveau commentaire :