Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Birahim Seck à sa sortie d’audition : « Ce n'est pas compliqué, c'est l'État qui veut rendre compliqué le dossier Petro-Tim »


Le Doyen des juges lui avait communiqué un appel à témoin pour tenter d’instruire le dossier judiciaire de l’affaire Petro-Tim. Birahim Seck du Forum Civil a répondu à la convocation du magistrat instructeur, ce mardi. Sans qu'il soit directement impliqué, le membre de la société civile a été entendu comme témoin par Samba Sall, au sujet de l'information judiciaire relative au scandale relancé par la chaîne britannique BBC.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 5 Novembre 2019 || 92 partages || 0 commentaires

Birahim Seck à sa sortie d’audition : « Ce n'est pas compliqué, c'est l'État qui veut rendre compliqué le dossier Petro-Tim »
« Je suis arrivé à 9h30, l’heure de la convocation et je suis sorti du bureau du juge 55 minutes après », nous apprend Birahime Seck, qui estime que « tout ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ». 

« La rencontre avec le juge était très intéressante. Nous avons échangé sur le dossier Petro-Tim. Il m’a posé des questions et j’ai répondu », ajoute-t-il. 

Dans le cadre de l'affaire Petro-Tim, si tout le monde semble d'accord, il en est un qui pourrait tout remettre en cause : l'Etat, selon Birahime Seck.

« Ce n 'est pas compliqué, c'est l'État qui veut rendre  compliqué le dossier Petro-Tim. Nous avons une réglementation et nous avons des faits. Il suffit simplement de faire le travail qu’il faut et les sénégalais sauront la vérité », a déclaré le témoin à sa sortie d’audition. 

« Maintenant, je l’avais dit la fois dernière quand je suis sorti de la DIC. Je disais que dans ce dossier, il y’a certains aspects qui doivent être traités par des plateformes avec des financiers, des fiscalistes, des juristes et d’autres acteurs. C’est un dossier qui a un commencement et qui devrait avoir une fin. Maintenant il n’y a rien de compliqué dans ce dossier. Si on veut vraiment connaître la vérité, on le saurait. On saurait quelles sont les resources qui ont été attribuées à telle ou telle entreprise. Attendons de voir si la justice fera son travail. Je l’ai dit et je le répète, le dossier n’est pas compliqué », a conclu l’hôte du Doyen des juges. 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :