Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Boris Johnson démissionne à son tour


Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a démissionné lundi, au lendemain du départ du ministre chargé du Brexit David Davis, sur fond de désaccord sur la future relation du Royaume-Uni avec l'UE après le Brexit, a annoncé lundi Downing Street.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 9 Juillet 2018 || 29 partages || 0 commentaires

Boris Johnson démissionne à son tour
"Cet après-midi, la Première ministre a accepté la démission de Boris Johnson", ont indiqué les services de la Première ministre Theresa May dans un communiqué. "La Première ministre remercie Boris pour son travail", a ajouté Downing Street, précisant que le nom de son remplaçant serait annoncé "bientôt".

Le gouvernement en pleine crise
Les démissions de ces deux poids lourds du gouvernement de Theresa May, à moins de neuf mois du Brexit prévu fin mars 2019, plonge davantage l'exécutif britannique dans la crise alors qu'il est déjà englué dans les divisions de sa majorité sur l'avenir du Royaume-Uni hors de l'UE. 

Elles interviennent quelques jours après une réunion de Mme May avec ses ministres, le 6 juillet, qui avait abouti à l'annonce d'un accord sur la volonté de maintenir une relation commerciale étroite avec l'UE. Ce plan prévoit de mettre en place une zone de libre échange et un nouveau modèle douanier avec les 27, afin de maintenir un commerce "sans friction" avec le continent. Avant de les présenter à Bruxelles, Mme May doit les détailler lundi aux députés britanniques ainsi qu'à son Parti conservateur. 

David Davis a été remplacé lundi par l'eurosceptique Dominic Raab, 44 ans, qui était jusqu'ici secrétaire d'Etat chargé du Logement après avoir occupé le poste de secrétaire d'Etat à la Justice dans le gouvernement May.

Theresa May s'explique
Les démissions du ministre des Affaires étrangères Boris Johnson et du ministre chargé du Brexit David Davis, deux poids lourds de l'exécutif britannique, résultent d'un "désaccord" sur la manière de mener à bien le Brexit, a déclaré lundi la Première ministre Theresa May.

"Nous sommes en désaccord sur la meilleure manière de mettre à exécution notre engagement commun d'honorer le résultat du référendum" de juin 2016, au cours duquel les Britanniques s'étaient prononcés à 52% en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, a-t-elle déclaré devant les députés britanniques.

La livre sterling dégringole
La livre sterling a accusé le coup lundi face à l'euro et au dollar, baissant nettement après l'annonce de la démission du ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson, qui fragilise le gouvernement de Theresa May.

Vers 14H40 GMT, la livre britannique valait 1,3257 dollar contre 1,3283 dollar vendredi vers 21H00 GMT, et un euro valait 0,8867 livre, contre 0,8843 livre vendredi.

La devise avait pourtant entamé la séance à la hausse, accueillant plutôt favorablement la démission du ministre du Brexit David Davis, annoncée dimanche soir. A ce moment-là, les cambistes notaient le départ d'un eurosceptique notoire du gouvernement, espérant que l'équipe de Mme May pourrait voguer plus clairement vers un Brexit conciliant avec Bruxelles.

Mais le marché a changé d'interprétation plus tard dans la journée, après la démission d'un autre poids lourd eurosceptique, Boris Johnson, qui vient fragiliser un gouvernement conservateur bâti sur un subtil équilibre entre partisans du maintien de relations commerciales très étroites avec l'UE et supporters d'une rupture plus franche. 

"La livre commence à s'inquiéter de la probabilité d'une opposition formelle à Theresa May à l'intérieur du parti conservateur, et de la possibilité de nouvelles élections législatives", a commenté Connor Campbell, analyste pour Spreadex.com, qui souligne néanmoins que la chute aurait pu être bien pire, la livre ne perdant que les gains accumulés depuis le début de la séance.

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >