Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Burkina Faso : Un ancien soldat soupçonné d'avoir participé aux attaques de vendredi dernier


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 5 Mars 2018 || 69 partages || 0 commentaires

 

L’enquête ouverte vendredi au Burkina Faso après les attaques contre le quartier général et l’ambassade de France commence à porter ses fruits.

Les premiers éléments révèlent qu’un soldat burkinabè aurait participé à ces attentats qui ont fait huit morts et pus de 80 blessés.

L’un des soldats tués aurait été renvoyé de l’armée après une mutinerie en 2011 ; il pourrait être l’un des agresseurs, a déclaré à l’Associated Press une personne proche de l’enquête.

Deux hommes en lien avec l’attaque ont en outre été arrêtés, toujours selon le responsable qui a requis l’anonymat pour n’avoir pas été autorisé à parler à la presse.

La plupart des assaillants identifiés étaient burkinabè, et un était étranger, selon des sources sécuritaires. Ceux qui ont mené l’assaut contre l‘état-major portaient des uniformes de l’armée, autre indice d’une possible complicité interne.

Le GSM, un groupe lié à Al-Qaïda basé au Mali a revendiqué samedi la responsabilité des doubles attaques.

Dans sa revendication, le GSIM dit avoir agi “en réponse à la mort de plusieurs de ses dirigeants dans un raid de l’armée française dans le nord du Mali il y a deux semaines”.

Le groupe militant Jama Nusrat Ul-Islam wa Al-Muslimin a publié un message samedi soir, expliquant qu’il était derrière les attentats, selon l’agence de presse mauritanienne Alakhbar, qui revendique souvent la responsabilité des groupes djihadistes pour des attaques en Afrique de l’Ouest.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Septembre 2018 - 14:01 Ferry chaviré: la Tanzanie enterre ses morts