Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Cette "guerre" de Trump qui inquiète même les conservateurs


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 11 Septembre 2018 || 74 partages || 0 commentaires

Cette "guerre" de Trump qui inquiète même les conservateurs
 

La guerre larvée de Donald Trump contre la Silicon Valley suscite des inquiétudes jusque dans les rangs conservateurs, qui craignent de voir les motivations politiques du président américain menacer la sacro-sainte liberté d'expression.

Si le locataire de la Maison-Blanche n'a jamais caché sa défiance vis-à-vis des groupes technologiques (qui ont pour beaucoup historiquement plutôt affiché des sympathies démocrates) il a récemment multiplié ses attaques, notamment en accusant Google de censurer les voix conservatrices et de favoriser les articles provenant de médias classés à gauche, dans ses résultats de recherche. 

"Soyez prudents"
Au détour d'un tweet, il a aussi conseillé au géant de Mountain View mais aussi à Facebook ou Twitter, d'être "prudents"... Illustration concrète: des dirigeants de Facebook et Twitter ont dû s'expliquer longuement la semaine dernière devant le Congrès, notamment sur ce sujet. Google a refusé de participer à ces auditions. Et le même jour, le ministère de la Justice annonçait son intention de regarder de près si les géants technologiques étouffaient la liberté d'expression et étaient néfastes pour la concurrence. 

Face à ces menaces, les entreprises technologiques ne sont pas seules à s'inquiéter: beaucoup de conservateurs s'alarment eux aussi de voir attaqué l'un des secteurs les plus florissants du pays pour des raisons politiques. 

Idiot
Ainsi John Samples, vice-président du think tank libertarien (idéologie défendant une conception minimaliste du rôle de l'Etat, au profit de la liberté individuelle) Cato Institute, estime que l'administration Trump interprète mal la notion de liberté d'expression telle que garantie par le Premier amendement à la Constitution. 

"Un gouvernement qui harcèle des entreprises privées enfreint la notion de liberté d'expression. Évidemment, le fait que le ministère de la Justice enquête sur ces entreprises ressemble fort à une menace contre (leur) liberté", explique-t-il. 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >